Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo "Vincent est un handicapé, pas un légume", affirme sa mère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Viviane Lambert a réagi après la décision du Conseil d'Etat qui s'est prononcé mardi pour l'arrêt des soins qui maintiennent son fils en vie.

La décision était attendue par les familles. Le Conseil d'Etat s'est prononcé mardi 24 juin pour l'arrêt des soins qui maintiennent en vie Vincent Lambert, tétraplégique de 38 ans en état végétatif. Une décision délicate dans ce dossier emblématique du débat sur la fin de vie.

"Cette décision est sans le moindre doute la plus difficile qu'ait eu à rendre le Conseil d'Etat ces cinquante dernières années", a reconnu Jean-Marc Sauvé, vice-président de la plus haute juridiction administrative française.

Une mère "sous l'effet du choc"

Les parents de Vincent Lambert, qui souhaitent son maintien en vie, ont saisi en urgence la Cour européenne des droits de l'homme, lui demandant de s'opposer, par une mesure provisoire et urgente, à un arrêt des soins. Viviane Lambert, la mère du patient, déclare être "sous l'effet du choc". Pour elle, son fils est "un handicapé, ce n'est pas un légume comme on veut aussi bien le dire".

Devant la caméra de France 2, elle a condamné l'attitude du médecin traitant de son fils, le docteur Eric Kariger du CHU de Reims : "Je trouve que c'est injuste, on a la médecine qui progresse et certains médecins pourraient avoir un peu plus d'humilité, un peu plus de regards sur leur malade."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.