VIDEO. Une autopsie va être pratiquée sur le corps de Vincent Lambert, "une grave erreur" selon l'avocat de Rachel Lambert

L'avocat de Rachel Lambert explique, jeudi sur franceinfo, ne pas comprendre cette décision, prise dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à la suite de la plainte des parents Lambert pour "tentative d’homicide volontaire en bande organisée".

Rachel Lambert, femme de Vincent Lambert, le 9 juin 2016.
Rachel Lambert, femme de Vincent Lambert, le 9 juin 2016. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Maître Francis Fossier ne "souhaitait pas réagir" après l'annonce de la mort de Vincent Lambert, jeudi 11 juillet. Mais l'avocat de Rachel Lambert, la femme de ce patient tétraplégique en état végétatif depuis 2008, a été averti que "le procureur de la République a décidé d'autopsier le corps de Vincent Lambert et d'auditionner Rachel Lambert". Cette décision a été prise dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à la suite de la plainte vendredi des parents Lambert pour "tentative d’homicide volontaire en bande organisée".

>>> DIRECT. Mort de Vincent Lambert : son neveu exprime "son soulagement après des années de souffrance pour tout le monde

Cette demande d'autopsie "relève de la prérogative du procureur de la République", explique Maître Francis Fossier. L'avocat de Rachel Lambert indique également que l'examen clinique va avoir lieu à Paris, "ce qui montre une défiance par rapport aux médecins locaux qu'[il] trouve totalement injustifiée".

On a vécu tout ça très durement et je pensais qu’on était à l’apaisement.Francis Fossierà franceinfo

L'avocat de Rachel Lambert "n'accepte pas" cette décision. Il estime que "c'est une grave erreur de la part de notre justice", mais explique ne rien pouvoir "y faire, chacun a ses convictions intimes". Toutefois, Francis Fossier ne pense pas "que cela doit rejaillir dans une procédure comme celle-là".

"Vous imaginez vivre un deuil perpétuel et au jour où tout semble apaisé, où on espère une réconciliation des familles, voilà ce qui arrive", déplore l'avocat. Pour Maître Fossier, qui se dit être "dans une profonde colère", cette tournure judiciaire, "c'est ajouter à la souffrance des gens".

Une autopsie vendredi à Paris

Jeudi après-midi, le procureur de la République de Reims a expliqué les raisons pour lesquelles il a décidé cette autopsie. Il a également précisé pourquoi il avait décidé de délocaliser cet examen à Paris : "L'institut médico-légal de Reims dépend du centre hospitalier, qui a été mis en cause par certains membres de la famille de Vincent Lambert. C'est la raison pour laquelle l'autopsie aura lieu à l'institut médico-légal de Paris."

GILLES GALLINARO / RADIO FRANCE