DIRECT. Mort de Vincent Lambert : le procureur de Reims annonce avoir ouvert une enquête en recherche des causes de la mort, "la plus neutre possible"

"C'est un soulagement qu'il soit parti, c'est ce qu'on attendait depuis des années", a réagi le neveu de Vincent Lambert, jeudi.

Le procureur de la République de Reims, lors d\'une conférence de presse, à Reims (Marne), le 11 juillet 2019.
Le procureur de la République de Reims, lors d'une conférence de presse, à Reims (Marne), le 11 juillet 2019. (FRANCEINFO)
Ce qu'il faut savoir

C'est la fin de longues années de procédures médicales et judiciaires. Vincent Lambert est mort, jeudi 11 juillet, après avoir passé onze ans dans un état végétatif à la suite d'un accident de la route. Les avocats des parents de Vincent Lambert dénoncent un "crime d'Etat". Le procureur de Reims a annoncé, jeudi, avoir ouvert une enquête en recherche des causes de la mort, "la plus neutre possible", a-t-il fait valoir. "C'est un soulagement qu'il soit parti, c'est ce qu'on attendait depuis des années", réagit son neveu, François Lambert. Francis Fossier, l'avocat de Rachel Lambert, annonce pour sa part que le procureur de la République a demandé une autopsie.

>> GRAND FORMAT. Comment le sort de Vincent Lambert a déchiré sa famille

Ouverture d'une enquête en recherche des causes de la mort. Le procureur de la République l'a annoncé, jeudi après-midi. "Ce n'est pas une enquête pour meurtre", a insisté Matthieu Bourrette. "Ne pas ouvrir d'enquête aurait pu être interprété comme un soutien apporté au personnel soignant, a-t-il argumenté. Ouvrir une enquête du chef de meurtre aurait également pu être interprété comme la condamnation a priori du processus déclenché dans le cadre de la loi Leonetti." Selon le procureur de Reims, "l'enquête en recherche des causes de la mort est à la fois la plus neutre qui existe dans notre arsenal procédural pénal et celle qui permet de procéder aux investigations utiles et de parvenir à la manifestation de la vérité judiciaire".

Autopsie vendredi à Paris. Le corps de Vincent Lambert sera autopsié vendredi à Paris pour vérifier notamment que l'arrêt des traitements a été conforme à la loi, a précisé le procureur de la République de Reims. Cette autopsie sera menée par deux médecins légistes experts dès vendredi matin pour que le corps "puisse être restitué le plus rapidement possible" à l'épouse et tutrice de Vincent Lambert, Rachel, a déclaré Matthieu Bourrette.

L'arrêt des traitements engagé il y a une semaine. Mardi 2 juillet, le docteur Vincent Sanchez, chef du service de soins palliatifs du CHU de Reims, avait débuté la procédure, effective depuis le mercredi 3 au soir. Outre l'arrêt de l'hydratation et de l'alimentation par sonde, le protocole médical prévoyait notamment une "sédation profonde et continue".

L'épilogue d'années de conflit. La mort de Vincent Lambert met un terme à un long feuilleton judiciaire et médiatique qui a vu sa famille se déchirer : d'un côté, ses parents, Viviane et Pierre, fervents catholiques fermement opposés à un arrêt des traitements, soutenus par leurs avocats et plusieurs associations, dont le comité "Je soutiens Vincent". De l'autre, son épouse Rachel, son neveu François et six frères et sœurs qui dénonçaient un "acharnement thérapeutique". Selon eux, Vincent leur avait confié oralement préférer mourir que vivre "comme un légume", bien qu'il n'ait jamais rédigé de directive anticipée.

Le neveu de Vincent Lambert "soulagé". "Vincent est décédé à 8h24 ce matin" au CHU de Reims, a expliqué François Lambert, en exprimant "son soulagement après des années de souffrance pour tout le monde". "Nous étions préparés à le laisser partir", a-t-il ajouté.

"Chaque vie a de la valeur", réagit le pape. "Que Dieu le Père accueille dans ses bras Vincent Lambert. Ne construisons pas une civilisation qui élimine les personnes dont nous considérons que la vie n'est plus digne d'être vécue : chaque vie a de la valeur, toujours", a écrit François sur Twitter, jeudi, en début d'après-midi.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LAMBERT

22h52 : En cette fin de soirée, voici trois contenus qu'il ne fallait pas manquer sur franceinfo aujourd'hui :

On résume cinq moments marquants du procès des anciens dirigeants de France Télécom pour "harcèlement moral".

• Drones, 4x4, hélicoptères... Mathieu Mondoloni vous explique comment Génération identitaire finance ses actions anti-migrants, alors que trois membres du mouvement d'extrême-droite étaient jugés aujourd'hui à Gap.

Alors que Vincent Lambert est mort ce matin, Anne Brigaudeau vous raconte comment le sort de ce patient tétraplégique a déchiré sa famille.

20h07 : Il est 20 heures à la montre. Faisons un nouveau point sur l'actualité :

François de Rugy peut rester au sein du gouvernement mais il va devoir rendre des comptes. A l'issue d'un entretien avec Edouard Philippe, le ministre de la Transition écologique s'est notamment engagé "à rembourser chaque euro contesté".


Cette année, 88,1% des candidats au baccalauréat ont décroché leur diplôme, selon les résultats communiqués par le ministère de l'Education. C'est un peu moins qu'en 2018 (88,3%).

Le Belge Dylan Teuns remportela 6e étape du Tour de France à et la Planche des Belles Filles. Le Français Julian Alaphilippe a dû laisser son maillot jaune (pour six secondes) à l'Italien Giulio Ciccone.
• Le procureur de Reims a ouvert une enquête en "recherche des causes de la mort" après la mort de Vincent Lambert. Une autopsie a été demandée.

Les derniers résultats du diplôme national du brevet sont arrivés. Ils concernent l'académie de Rennes. Vous pouvez les consulter sur notre site.

19h53 : Parmi les réactions à la mort de Vincent Lambert, il y a celle de François Hollande ce soir. "Nous devons tous rédiger des directives anticipées" sur la fin de vie, appelle l'ancien président de la République, invité à réagir à la mort du patient tétraplégique, lors de sa venue aux Francofolies de La Rochelle.

18h17 : L'affaire Vincent Lambert n'est pas tout à fait terminée. Malgré sa mort, une procédure judiciaire est toujours en cours. Le procureur de la République de Reims (Marne), Matthieu Bourrette, a annoncé l'ouverture d'une enquête sur les circonstances de sa mort. Franceinfo fait le point sur cet énième épisode judiciaire en répondant à cinq questions sur cette enquête.

18h15 : "L'annonce de son décès a été très éprouvante et difficile sur le plan personnel, parce que ça reste la perte d'un être cher, mais elle est aussi triste devant l'acharnement qui continue... Tout ça est très violent."

L'épouse de Vincent Lambert, Rachel, est "abattue" par des "années de procédure", "d'acharnement thérapeutique" et de "lutte" pour faire entendre "les volontés de son époux" Vincent, a déclaré son avocate, Sara Nourdin.

18h08 : Voici le point sur l'actualité (très chargée) de cette journée :

François de Rugy a été convoqué pour un entretien par Edouard Philippe. Le ministre de la Transition écologique est accusé par Mediapart d'avoir tenu des dîners fastueux avec de l'argent public.


Le Belge Dylan Teuns remporte la 6e étape du Tour de France, entre Mulhouse et la Planche des Belles Filles. Le Français Julian Alaphilippe a perdu son maillot jaune, qui revient à l'Italien Ciccone.

• Le procureur de Reims, Matthieu Bourrette, a annoncé avoir ouvert une enquête en "recherche des causes de la mort" après la mort de Vincent Lambert, patient en état végétatif depuis presque onze ans décédé jeudi au CHU de Reims, et une autopsie a été demandée.

Les derniers résultats du diplôme national du brevet sont arrivés. Ils concernent l'académie de Rennes. Vous pouvez les consulter sur notre site.

16h30 : "Ne pas ouvrir d'enquête aurait pu être interprété comme un soutien apporté au personnel soignant (...). Ouvrir une enquête du chef de meurtre aurait également pu être interprété comme la condamnation a priori du processus déclenché dans le cadre de la loi Leonetti. L'enquête en recherche des causes de la mort est à la fois la plus neutre qui existe dans notre arsenal procédural pénal et celle qui permet de procéder aux investigations utiles et de parvenir à la manifestation de la vérité judiciaire", a expliqué, dans une conférence de presse qui s'est achevée il y a quelques minutes, le procureur de la République de Reims.

16h12 : Au final, de quoi est mort Vincent Lambert ? De soif ? De faim ? D'overdose de type médicamenteux (morphine) ?

16h28 : "J'ai décidé qu'une autopsie du corps de Vincent Lambert aurait lieu, ce que j'ai fait savoir à tous les membres de la famille."

Cette autopsie aura lieu demain à Paris. Le corps sera ensuite restitué à l'épouse de Vincent Lambert, déclare le procureur de la République de Reims. "Cette enquête a pour seul objet de connaître les circonstances du décès de Vincent Lambert (...)."

16h05 : "Je n'ai ouvert aucune enquête contre le docteur Sanchez du chef de tentative de meurtre."

Le procureur de la République de Reims donne une conférence de presse après la mort de Vincent Lambert.

14h27 : Bonjour @anonyme. Légalement, la sédation profonde et continue est la seule possibilité du corps médical pour accompagner les patients en fin de vie dans une situation semblable à celle de Vincent Lambert. Selon la Haute autorité de santé, la sédation profonde "soulage une souffrance réfractaire", ce qui implique de laisser le patient mourir en raison de "l'évolution naturelle de la maladie". A l'inverse, une solution plus "rapide", chargée de provoquer la mort, serait considérée comme une euthanasie, une pratique interdite en France.

14h15 : Pourquoi ne pas appliquer une solution plus rapide que la sédation ?

14h17 : "Il m'est difficile de me défaire de l'impression gênante que Vincent Lambert est mort d'une médiatisation excessive, d'être malgré lui devenu un symbole."


Le cas de Vincent Lambert continue de faire réagir. C'est au tour de l'écrivain Michel Houellebecq de faire part de son sentiment. Il s'exprime dans une tribune dans Le Monde, rédigée avant la mort de cet homme de 42 ans, tétraplégique et en état végétatif depuis onze ans.


13h36 : Arrêtons d’en parler et respectons le deuil des familles. Quel que soit l’endroit où Vincent se trouve, il est mieux qu’au milieu de sa famille qui se déchirait. Quelle tristesse.

13h35 : Laisser partir son enfant est le plus difficile pour les parents, mais laissez une personne souffrir ou être en état végétatif sans pouvoir se remettre est la pire chose que peuvent faire des parents. RIP pour Vincent. Courage pour les parents qui doivent lâcher prise et penser seulement aux merveilleux moments vécus avec leur fils.

13h34 : Autopsie du corps de Vincent Lambert, audition de sa veuve... Cela n'en finira donc jamais de remettre en cause les compétences des médecins qui sont seuls habilités après des années d'études et d'expérience à différencier la tétraplégie de la fin de vie ? Marre de ces procédures sans fin, de la justice qui entretient cette haine et la met au premier plan !

13h38 : Dans les commentaires, vous êtes toujours nombreux à réagir à la mort de cet homme de 42 ans, tétraplégique et en état végétatif depuis un accident de voiture survenu il y a 11 ans. Voici quelques-uns de vos témoignages.

13h33 : Le pape François a réagi à la mort ce matin de Vincent Lambert.

12h46 : "Vincent est mort, tué par raison d’Etat et par un médecin qui a renoncé à son serment d’Hippocrate."

Les avocats des parents de Vincent Lambert ont réagi ce midi dans un communiqué à la mort de l'homme de 43 ans après arrêt des traitements.

12h01 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Vincent Lambert est mort ce matin au CHU de Reims à l'âge de 42 ans. Victime d'un accident de la route en 2008, ce patient tétraplégique ne bénéficiait plus de traitements depuis le 2 juillet. Son neveu a évoqué un "soulagement".

François de Rugy a effectué plus de 63 000 euros de travaux dans son appartement de fonction avec des fonds publics, révèle Mediapart. Egalement mis en cause pour des dîners alors qu'il était président de l'Assemblée nationale, le ministre a répondu sur Facebook.

Les candidats au diplôme national du brevet de l'académie d'Aix-Marseille peuvent désormais consulter leurs résultats. Ceux-ci sont bien entendu disponibles sur notre page dédiée. Il suffit de cliquer sur ce lien.


•Six touristes étrangers sont morts la nuit dernière en Chalcidique (Grèce) lors d'une tornade et de violents orages de grêle. L’état d’urgence a été décrété dans le nord du pays après ce "phénomène inédit".

Le Slovaque Peter Sagan a remporté la 5e étape du Tour de France, entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar. Au programme du jour : une très belle étape accidentée entre Mulhouse et La Planche des Belles Filles.

11h49 : Le coauteur de la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie, Alain Claeys, appelle sur LCI les Français à rédiger des directives anticipées sur leur fin de vie. Après la mort de Vincent Lambert, l'ancien député a également invité le grand public à désigner "une personne de confiance" pour éviter "ce triste parcours". Ces dernières volontés sont utiles quand une personne n'est plus capable de s'exprimer.

11h31 : "On a entretenu la confusion en considérant le cas de Vincent Lambert comme celui de quelqu'un en fin de vie. Or il n'était pas en fin de vie, comme du reste beaucoup d'autres personnes dites en état de vie végétative et qui sont suivies dans des centres spécialisés qui ne sont pas des soins palliatifs."

Thierry Magnin, secrétaire général et nouveau porte-parole de la Conférence des évêques de France, a accordé un entretien au quotidien La Croix dans lequel il exprime "sa tristesse" après la mort de Vincent Lambert.

11h12 : "C'est pas triste, ça remet les choses dans l'ordre. C'est ce qu'on attendait depuis des années, on était prêts depuis des années. Le rationnel reprend le dessus. Il a pu partir dans les meilleures conditions actuelles (...). Ce serait bien que 'l'affaire Vincent Lambert' s'arrête aujourd'hui et que la suite reste intime."

Le neveu de Vincent Lambert, François, prend la parole à Paris après la mort de son oncle.



FRANCEINFO

11h59 : Francis Fossier, avocat de Rachel Lambert, la femme de Vincent, annonce sur franceinfo que le procureur de la République a demandé une autopsie du corps du patient décédé ce matin. Une enquête préliminaire avait été ouverte pour "tentative d'homicide en bande organisée" après le dépôt d'une plainte par les parents la semaine dernière.

10h17 : "[La mort de Vincent Lambert] laisse la trace d’une souffrance infinie : de la famille, qui s’est déchirée de manière terrible, [et] de Vincent Lambert car personne n’aurait envie de rester dix ans dans une incapacité de communiquer et de dire quoi que ce soit et de percevoir quoi que ce soit. C’est un arrière-goût un peu difficile de sentir que les structures et les lois dont nous disposons dans notre pays peuvent conduire à un fiasco."

Israël Nisand, président du forum européen de bioéthique, a réagi sur franceinfo après l’annonce de la mort de Vincent Lambert par sa famille.

09h59 : Le sort de Vincent Lambert était un cas particulièrement sensible car l'ancien infirmier n'avait pas rédigé de directives anticipées. La médiatisation de l'affaire a d'ailleurs poussé de nombreux Français à rédiger leurs souhaits sur leur fin de vie. Franceinfo avait recueilli plusieurs témoignages.

09h38 : "On a malheureusement très vite oublié la personne pour se retrouver en face d'un clivage entre ceux qui voulaient le maintien du fonctionnement du corps à tout prix et ceux qui considéraient qu'il fallait savoir laisser partir quelqu'un qui était arrivé au bout de ce que la science pouvait faire pour lui, dans un état de conscience disparu."

"Vincent Lambert est maintenant parti et on arrive au bout d'une douloureuse époque", a réagi sur franceinfo Gérard Chemla, avocat de François Lambert, le neveu de Vincent Lambert.

09h33 : Cette affaire hors du commun a soulevé des questions complexes et suscité de vives passions dans l'opinion. Nos confrères de France 3 Grand Est rappellent les grandes dates qui ont jalonné ce dossier, de l'accident à la décision de la Cour de cassation.