Cet article date de plus de six ans.

Le sort de Vincent Lambert entre les mains du CHU de Reims

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Le sort de Vincent Lambert entre les mains du CHU de Reims
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les médecins devraient annoncer à la famille leur souhait d'arrêter les traitements et d'accompagner le patient vers la mort.

Le 15 juillet dernier, la famille de Vincent Lambert était reçue séparément par l'équipe médicale du CHU de Reims. Car deux clans se déchirent. Ses parents souhaitent son maintien en vie et son transfert dans une unité spécialisée. Son neveu et son épouse souhaitent, eux, l'arrêt de l'acharnement thérapeutique. "Il y a des contestations médicales, l'état de Vincent n'a pas changé. La volonté de Vincent, on la connaît, elle a été actée", explique François Lambert, neveu de Vincent Lambert.

Ce jeudi, les médecins vont trancher et décider ou non d'arrêter les traitements. En d'autres termes, cesser de l'alimenter et l'accompagner par une sédation adaptée.

Un épisode judiciaire sans fin

Tétraplégique et dans un état végétatif depuis un accident de la route en 2008, Vincent Lambert est, malgré lui, au coeur d'une bataille qui n'en finit pas. En mai dernier, la justice européenne clôt le triste feuilleton judiciaire et envoie un message clair en faveur de l'arrêt des soins. Déterminés, les parents de Vincent Lambert ont porté plainte la semaine dernière contre l'hôpital pour tentative d'assassinat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.