Le cas Vincent Lambert pourrait faire jurisprudence

En direct de Strasbourg, Christine Boos commente la décision de la Cour européenne des droits de l'Homme d'autoriser la France à stopper les soins de Vincent Lambert, et ses conséquences juridiques.

FRANCE 3

Les médecins vont pouvoir arrêter les traitements qui maintiennent Vincent Lambert en vie. La décision de la Cour européenne des droits de l'Homme ce 5 juin est une première, et pourrait avoir des conséquences pour des cas similaires futurs. L'arrêt "a l'avantage d'être extrêmement clair, commente Christine Boos, en direct de Strasbourg. L'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation artificielle de Vincent Lambert ne constitue pas une violation des droits de l'Homme".

Un exemple pour les autres pays du Conseil de l'Europe

Sur un plan juridique, il ne peut donc plus y avoir de recours, l'affaire est donc close. Cependant, "cette décision est d'ailleurs scrutée dans les 46 autres pays membres du Conseil de l'Europe, car elle constitue une sorte de jurisprudence en matière de fin de vie", ajoute la journaliste. Les médecins du CHU de Reims peuvent donc interrompre les soins de Vincent Lambert dès aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran de Vincent Lambert sur son lit d\'hôpital 
Capture d'écran de Vincent Lambert sur son lit d'hôpital  ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO )