Arrêt des soins de Vincent Lambert : les parents portent plainte contre le CHU de Reims et des médecins

Les parents du jeune tétraplégique en état végétatif veulent faire pression pour que leur fils soit transféré dans un autre établissement que le CHU de Reims.

La mère de Vincent Lambert, Viviane Lambert, à la Cour européenne des droits de l\'Homme, le 5 juin 2015, à Strasbourg.
La mère de Vincent Lambert, Viviane Lambert, à la Cour européenne des droits de l'Homme, le 5 juin 2015, à Strasbourg. (CLAUDE TRUONG-NGOC / AFP)

Les parents de Vincent Lambert ont décidé de déposer une plainte à l'encontre du CHU de Reims et de plusieurs médecins pour tentative d'assassinat et pour maltraitance sur leur fils, a annoncé un de leurs avocats, jeudi 16 juillet. La veille, ils avaient lancé un ultimatum à l'équipe médicale, demandant le transfert de leur fils, patient tétraplégique en état végétatif, dans un autre établissement.

"Nous n'avons rien reçu et nous allons déposer la plainte pénale cet après-midi, a déclaré l'avocat à l'AFP. Nous portons plainte contre le CHU en tant que personne morale, contre le docteur Kariger (ancien chef du service de soins palliatifs où est hospitalisé Vincent Lambert), le docteur Simon (son successeur) et le docteur Oportus (autre médecin du CHU)."

"Ils se comportent comme si Vincent leur appartenait"

Mercredi, le CHU de Reims a reçu la famillle de Vincent Lambert, qui se déchire sur son sort, pour lui faire part de l'ouverture d'une nouvelle procédure en vue d'une éventuelle décision d'arrêt des traitements du patient. La Cour européenne des droits de l'homme a validé, le 5 juin, l'arrêt de son alimentation et de son hydratation artificielles.

"Ils se comportent comme si Vincent leur appartenait, alors que nous sommes à son chevet au quotidien et qu'il n'est pas en fin de vie", a déclaré à francetv info, jeudi matin, Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert.