Affaire Lambert : J.-P. Raffarin appelle à ne pas faire de "confrontations politiques" sur "des sujets de cette puissance"

Invité sur franceinfo, Jean-Pierre Raffarin est revenu sur l'affaire Lambert et le sujet de la fin de la vie, qu'il estime relever du domaine du droit, et non de celui de la confrontation politique.

franceinfo

"C'est au droit de répondre à ça, pas à la politique", a estimé jeudi 23 mai sur franceinfo l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin au sujet de l'affaire Vincent Lambert et du débat sur la fin de vie"C’est au droit de répondre à ça, estime l'ancien Premier ministre. Ce n’est pas à la politique, c’est à la règle de droit qu’il faut faire confiance. Il ne faut pas mettre des sujets de cette puissance-là entre les mains de confrontations politiques."

Il faut faire en sorte, après avoir réfléchi, après avoir discuté, qu'on établisse une règle de droit, qu'on respecte cette règle de droit.

Jean-Pierre Raffarin

à franceinfo

"Ce travail-là, poursuit Jean-Pierre Raffarin, a été fait dans le passé et je salue le travail qui a été fait par messieurs Claeys et Leonetti" [auteurs de la loi sur la fin de vie adopté en janvier 2016]. Jean-Pierre Raffarin "ne pense pas" qu'une nouvelle loi soit nécessaire. "Je ne suis pas pour que sur des sujets comme cela, ce soit l’actualité qui gouverne. C’est la pensée qui doit gouverner."

Jean-Pierre Raffarin, invité sur franceinfo jeudi 23 mai.
Jean-Pierre Raffarin, invité sur franceinfo jeudi 23 mai. (FRANCEINFO)