Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Un collège de l'Oise se bat pour rester en ZEP : "On nous fauche en plein vol"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Parents et enseignants du collège Romain Rolland, à Mouy (Oise), se sont déplacés jusque dans les locaux de France Télévisions, mardi. Ils redoutent leur sortie du dispositif des ZEP.

A sa création en 1981, le dispositif des zones d'éducation prioritaire (ZEP) avait pour objectif de combattre les difficultés scolaires et sociales que rencontrent les élèves issus de certains quartiers. Plus de trente ans plus tard, le gouvernement a entrepris de redessiner cette carte, notamment pour recentrer les moyens sur les établissements qui rencontrent le plus de difficultés.

Conséquence de cette nouvelle carte : des établissement vont devoir sortir du dispositif, ce que redoutent parents et enseignants. Comme ceux du collège Romain Rolland, à Mouy (Oise), qui se sont déplacés jusque dans les locaux de France Télévisions, mardi 16 décembre. Ils sont en grève et organisent des opérations "collèges morts" depuis le 2 décembre.

"On est en ZEP depuis 1991 et le travail qui a été fait depuis toutes ces années a porté ses fruits : on a des témoignages d'élèves qui viennent nous voir, qui reconnaissent le parcours qu'on leur a permis de faire. Là, on a vraiment l'impression qu'on nous fauche en plein vol, et que la qualité et le savoir-faire qui ont été mis en place vont se perdre", a expliqué Sylvain Galy, professeur d'espagnol du collège, devant la caméra de France 2. 

La nouvelle carte de l'éducation prioritaire sera dévoilée mercredi par la ministre de l'Education nationale, mais la sortie ou l'entrée de certains établissements a déjà fuité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.