Cet article date de plus de deux ans.

Classement de Shanghai 2021 : les universités américaines toujours en tête, la France à la 13e place

L'université Paris-Saclay décroche le 13e rang de ce classement mondial des universités, gagnant une place par rapport à l'an dernier.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un amphithéâtre d'université (illustration). (DAMIEN MEYER / AFP)

Les universités américaines confirment leur hégémonie dans le classement de Shanghai, palmarès mondial des universités, publié dimanche sur le site internet de l’organisation Shanghai Ranking Consultancy. Les États-Unis voient 16 de leurs établissements dans le top 20 du classement de Shanghai 2021.

L'indétrônable Harvard, dans le Massachusetts, se maintient à la première place pour la 19e année consécutive, devant Stanford, en Californie, suivi du premier établissement européen, l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni. Le classement de Shanghai publie chaque année son classement des 1 000 meilleures universités du monde.

L'université Paris-Saclay décroche la 13e place

Le premier établissement français est 13e au classement, il s'agit de l'université Paris-Saclay, qui regroupe notamment CentraleSupélec et AgroParisTech, et qui gagne une place par rapport au précédent classement dans lequel elle avait fait son entrée l'an dernier. Elle conserve par ailleurs le premier rang mondial pour les mathématiques.

La Sorbonne est également passée de la 39e place en 2020 à la 35e place en 2021, après avoir été 44e en 2019 et 36e en 2018. La troisième université française à figurer dans le top 100 du classement de Shanghai est Paris Sciences & Lettres (PSL) qui regroupe plusieurs établissements du supérieur, dont l’École normale supérieure (ENS), l'université Paris-Dauphine, l'École nationale supérieure des mines de Paris ou encore l'École nationale des chartes. Elle décroche la 38e place.

Parmi les critères, le nombre de prix Nobel ou de médailles Fields

Des résultats dont se félicite la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, qui "accueille avec une très grande fierté ce classement" et évoque "un élément majeur de reconnaissance internationale de l’excellence et de l’attractivité de nos établissements d’enseignement supérieur et de recherche, dans une période dans laquelle notre pays n’a jamais eu autant besoin de ses scientifiques pour faire face aux défis globaux des prochaines années".

L’organisation Shanghai Ranking Consultancy publie chaque année, depuis 2003, son classement des 1 000 meilleures universités du monde. Il se base sur des critères parfois jugés trop anglo-saxons par les Français. Parmi ces critères, le nombre de prix Nobel ou de médailles Fields parmi les chercheurs ayant étudié ou enseigné dans une université ou le nombre d'articles scientifiques publiés dans des revues anglophones comme Nature et Science.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.