Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Sapin accuse Sarkozy de lancer un "appel aux plus bas instincts" quand il attaque Vallaud-Belkacem

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de l'UMP a évoqué lundi soir au cours d'un meeting la "médiocrité" de la ministre de l'Education, critiquée pour sa réforme du collège. 

"Dans le combat effréné pour la médiocrité, Christiane Taubira est en passe d’être dépassée par Najat Vallaud-Belkacem", a lancé Nicolas Sarkozy à l'occasion d'un meeting, lundi 11 mai. Deux jours plus tard, le ministre des Finances, Michel Sapin, a jugé mercredi sur BFMTV que cette attaque constituait un "appel aux plus bas instincts"

"Je pense que ça n’est pas par hasard si Sarkozy a mis dans une même phrase, et dans des termes injurieux, la ministre de la Justice et la ministre de l’Education nationale", a réagi le ministre. "C'est une ministre de la Justice qui a une couleur de peau et c'est une ministre de l'Education nationale qui porte un nom", a-t-il explicité. "Quand on a été président de la République et qu'on souhaite le redevenir, la première des choses est de laisser de côté les bas instincts."

La réforme du collège et la refonte des programmes, menées de front par Najat Vallaud-Belkacem en prévision de la rentrée scolaire de 2016, suscitent de vives critiques sur certains points : en particulier le sort des options latin-grec et des classes bilangues, ainsi que l'enseignement de l'histoire. "Il y a suffisamment d'arguments à droite pour faire appel à l'intelligence, et non pas à la bassesse des Français", a conclu Michel Sapin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme du collège

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.