Cet article date de plus de cinq ans.

Réforme du collège : le président de la FCPE dément avoir été débarqué pour son soutien à la loi

Paul Raoult n'a pas été reconduit à la tête de l'organisation de parents d'élèves. Une décision qui n'a rien à voir avec son avis favorable à la réforme du collège, explique-t-il.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien président de la FCPE, Paul Raoult, le 23 mai 2015 à Reims (Marne). (MAXPPP)

Paul Raoult n'est plus à la tête de la FCPE. Le président de la fédération de parents d'élèves n'a pas été réélu dimanche 24 mai, lors du congrès de l'organisation à Reims (Marne). Une défaite que les adversaires de la réforme du collège, cités par Le Figaroattribuent à son soutien au texte de la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Contacté par francetv info, l'intéressé dément. "Ce n'est pas une question politique, c'est par rapport à notre fonctionnement interne", explique Paul Raoult, en référence à "des changements" entrepris ces deux dernières années qui ne "sont pas facilement acceptés".

"Sur la réforme du collège, le seul reproche que j'ai entendu ce week-end, c'est de ne pas avoir été suffisamment offensif sur les moyens alloués pour cette réforme, sur le fait que 4 000 enseignants, ce n'est pas suffisant", poursuit-il. Il rappelle enfin "la standing ovation" qui a accueilli la ministre de l'Education samedi au congrès. "Cela montre bien que ce n'est pas à cause de cela, souligne-t-il, avant d'ironiser : "Ou alors, la FCPE est schizophrène." Son successeur sera élu dans deux semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.