Épreuves de contrôle continu perturbées : "Je demande à chacun de veiller à l'intérêt des élèves", indique Jean-Michel Blanquer

Dans la grande majorité des lycées les épreuves d'épreuves de contrôle continu se déroulent normalement, assure Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale.

Jean-Michel Blanquer, le 24 janvier 2020, au palais de l\'Elysée.
Jean-Michel Blanquer, le 24 janvier 2020, au palais de l'Elysée. (ALAIN JOCARD / AFP)

Jean-Michel Blanquer s'est exprimé pour la première fois depuis une semaine, alors que la tension ne retombe pas autour des épreuves de contrôle continu du nouveau bac lancées il y a une quizaine de jours. Des dizaines d'établissements sont bloqués chaque jour. "Je demande à chacun de veiller à l'intérêt des élèves", a déclaré le ministre de l'Education en marge d'un déplacement dans l'Essonne lundi 3 février.

Les blocages concernent environ 10% des lycées

Dans la grande majorité des lycées les épreuves de contrôle continu se passent et se passent normalement, assure Jean-Michel Blanquer. Les blocages concerneraient environ 10% des lycées : "Sur ces 10%, indique le ministre, une partie a dû avoir un report des épreuves." Le ministre a par ailleurs assuré que le gouvernement s'organise pour que ce report puisse avoir lieu avant les vacances.

Il faut que la sérénité et la raison revienne. Je vois bien qu'il y a de la nervosité qui est créée dans certains endroits, il y a parfois des arrières plans politiques, il y a un certain nombre de personnes qui se sont mis en dehors de la loi pour essayer d'empêcher le passage. Je demande à chacun de veiller à l'intérêt des élèves.Jean-Michel Blanquerà franceinfo

"Aucun adulte ne doit inciter un élève à ne pas aller à une épreuve qui est très importante parce qu'elle compte pour le baccalauréat. Il ne faut pas instrumentaliser cette E3C [épreuve de contrôle continu] pour d'autres raisons que l'intérêt des élèves."