Education : dans les lycées, le retour des maths en option ne semble pas emballer les élèves

Alors que les mathématiques font leur retour en classe de première en option dès la rentrée 2022, les établissements scolaires enregistrent peu de candidats jusqu'à présent. Un problème de calendrier mais aussi d'appétence pour la discipline, selon un proviseur. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration.  (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

"Tout ça pour ça", c’est l’expression qui revient souvent, de la part des proviseurs, après l'annonce du retour des mathématiques dans le tronc commun au lycée, sous la forme d'un cours facultatif de 1h30 en classe de première. 

Entre 10 et 15 élèves sur 300 ont par exemple choisi l’enseignement dans ce lycée de Lannion, moins de 10 sur 160 dans cet établissement de Toulouse. Ou encore une vingtaine sur plus de 200 à St Quentin. Nulle part, les maths optionnelles semblent faire recette.

>> Ce lycée des Yvelines propose un "escape game" pour convaincre les élèves de choisir la filière scientifique

"C'est peut être dû à l'arrivée tardive de l'information", suppose Olivier Beaufrère, proviseur dans l’Essonne et secrétaire national du syndicat des chefs d’établissements SNPDEN. "Par ailleurs, les élèves ont perdu l'appétence pour les mathématiques. C'est là, la vraie réflexion à conduire pour la rentrée 2023."

"Il faut vraiment avoir une vision d'ensemble et non pas une vision parcellaire sur quelques heures en année de première."

Olivier Beaufrère

à franceinfo

Dans la plupart des lycées, les élèves pourront choisir cet enseignement facultatif jusqu’au dernier moment, à la rentrée de septembre. Mais comme il a été annoncé très tard, alors que les organisations d’emplois du temps étaient déjà bien avancées, il risque d’être proposé sur les derniers créneaux horaires disponibles : le soir après 17h, ou le mercredi après-midi.

Retrouvez les résultats
du bac avec

chercher un résultat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.