Baccalauréat : menaces sur les épreuves anticipées

Les toutes premières épreuves du contrôle continu se tiennent à la mi-janvier. Les organisations syndicales appellent à leur boycott. Pour elles, rien n'est prêt.

FRANCE 3

Pour eux, les vacances furent studieuses. À la mi-janvier, les élèves de Première vont inaugurer le baccalauréat nouvelle formule. Ils vont passer les premières salves d'épreuves de contrôle continu. Au programme des épreuves communes de contrôle continu, l'histoire-géographie, les langues vivantes et les mathématiques pour les filières technologiques.

Les syndicats enseignants demandent le report ou l'annulation des épreuves

Il y aura d'autres épreuves au troisième trimestre, et encore d'autres en Terminale. Ces épreuves, les E3C dans le jargon, compteront pour 30% dans la note finale du baccalauréat. Pour les syndicats d'enseignants, ces épreuves sont mal préparées et anxiogènes. "On passe notre temps d'évaluation en évaluation. Du coup, on se retrouve avec des élèves extrêmement angoissées", constate Clément Vauchelles, professeur de lettre au lycée Magendie à Bordeaux (Gironde). Les principaux syndicats d'enseignants et la fédération des parents d'élèves réclament le report, voire l'annulation de ces épreuves.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des lycéens passent l\'épreuve de philosophie, le 17 juin 2019, au lycée Pasteur de Strasbourg.
Des lycéens passent l'épreuve de philosophie, le 17 juin 2019, au lycée Pasteur de Strasbourg. (FREDERICK FLORIN / AFP)