"Pensez à l'euthanasie si les reconversions ne vous conviennent pas" : la DRH du rectorat de Montpellier mutée après des propos déplacés

La directrice avait prononcé ces mots dans un lycée où six salariés se sont suicidés depuis 2008, dont deux en l'espace d'un an.

Vue du lycée Jean-Moulin de Béziers (Hérault).
Vue du lycée Jean-Moulin de Béziers (Hérault). (GOOGLE MAPS)

La directrice des ressources humaines du rectorat de Montpellier a été démise de ses fonctions, sous la pression des syndicats, révèle vendredi 30 août France Bleu Hérault. En février dernier, elle avait tenu des propos déplacés devant des enseignants. 

En pleine réunion au lycée de Béziers, une enseignante inquiète pour son avenir avait demandé : "Que doit-on faire si les propositions de reconversion ne nous conviennent pas ?", la directrice des ressources humaines avait alors répondu : "Je vais me permettre une réponse avec de l'humour, pensez à l'euthanasie". Un trait d'humour déplacé qui avait outré les professeurs inquiets pour leur avenir, explique France Bleu Hérault.

Six suicides en onze ans

Les propos avaient d'autant plus choqué qu'ils avaient été prononcés dans un établissement où deux salariés se sont suicidés lors des douze derniers mois. Depuis 2008, six membres du personnel ont mis fin à leurs jours dans ce lycée, une professeure de mathématiques s'est même immolée en pleine cour de récréation en 2011.

Les syndicats avaient été reçus avant les vacances d'été et avaient réclamé des sanctions contre elle. Sa remplaçante arrive dès lundi au rectorat de Montpellier. Si selon eux, cette mutation est une victoire, pour le rectorat joint par France Bleu, il s’agirait d’un simple hasard de calendrier. L'intéressée avait déposé sa candidature pour un autre poste à responsabilité. Sa mutation a été retenue.