Toulouse : des étudiants qui occupaient l'université ont été évacués

Ce mercredi à Toulouse (Haute-Garonne), des étudiants qui occupaient l'université ont été expulsés par les forces de l'ordre.

FRANCE 2

Les étudiants sont sortis manu militari de l'amphithéâtre qu'ils occupaient, sommés de quitter les lieux. Peu avant 4 heures ce mercredi 9 mai au matin, des étudiants toulousains ont filmé les évacuations. Près de 200 policiers ont investi l'université du Mirail, une cinquantaine d'étudiants sont évacués et repoussés jusqu'à la station de métro. Selon la préfecture, l'évacuation s'est déroulée dans le calme, ce que contestent les grévistes qui évoquent "des coups de matraque, beaucoup d'insultes, des violences " et "des heurts". Immédiatement, les forces de l'ordre prennent position tout autour du campus.

400 000 euros de réparations

À l'intérieur, l'heure est aux constatations. Un escalier a été bloqué par du mobilier afin de ralentir la progression des policiers, un bâtiment, occupé depuis environ trois mois, est recouvert de peinture et de slogans affichés sur les murs. Selon la direction, 400 000 euros seront nécessaires pour tout remettre en état. Dans un autre bâtiment, l'administrateur de l'université nous montre les murs d'un amphithéâtre, recouverts de tags. Ici devaient se tenir les examens de fin d'année depuis lundi. Repoussés au mois de juin, difficile de savoir s'ils pourront avoir lieu sur le campus. Aucun étudiant n'a été interpellé, mais l'université a porté plainte. Une enquête a été ouverte afin d'identifier les auteurs des dégradations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bâtiment de l\'université de Toulouse (Haute-Garonne), occupé par des étudiants, le 30 avril 2018.
Un bâtiment de l'université de Toulouse (Haute-Garonne), occupé par des étudiants, le 30 avril 2018. (MAXPPP)