Des Journées du patrimoine sous haute surveillance

Le weekend du 21 et 22 septembre, les Journées du Patrimoine auront lieu en France. Sous haute surveillance, notamment à Paris, en raison des nombreux mouvements sociaux du week-end.

Franceinfo

Et si certains manifestants radicaux profitaient des Journées du patrimoine pour pénétrer dans des lieux symboliques comme le Palais de l’Élysée ? Selon les forces de l’ordre, le scénario est à craindre car les Journées du patrimoine, à Paris, auront lieu le 21 et 22 septembre, alors que d’importants mouvements sociaux (Gilets jaunes, retraites, marche pour le climat, liste non exhaustive) auront lieu dans le même temps à Paris. “Certains mouvements radicaux de Gilets jaunes, souvent infiltrés par des black blocks sont là pour détruire, pour s’en prendre aux forces de l’ordre, pour agresser… Il faudra être vigilant là-dessus”, prévient Philippe Capon, secrétaire générale du syndicat UNSA Police.

Des mesures de sécurité particulières

Face à ces possibles troubles, 4 000 membres de forces de l’ordre seront déployés à Paris et le Palais de l’Élysée ne sera ouvert qu’aux personnes s’étant préalablement inscrites en ligne. D’autres sites sensibles comme l’Assemblée nationale ou le ministère de la Culture ont fait le même choix de la prudence, tandis que Matignon et le Sénat resteront en accès libre. Pendant ce temps, l’Education nationale et le ministère de l’Agriculture n'accueilleront pas le public.

Une visite de l\'Elysée, à Paris, lors des Journées du patrimoine, en 2014.
Une visite de l'Elysée, à Paris, lors des Journées du patrimoine, en 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)