Montpellier : commando nocturne à la faculté de droit

À la faculté de droit de Montpellier (Hérault), une cinquantaine d'étudiants en grève ont décidé d'occuper les lieux pendant la nuit du 22 au 23 mars. Ils ont été agressés par une quinzaine d'individus cagoulés.

France 3

Des hommes cagoulés armés de bâtons s'en sont pris aux occupants d'un amphithéâtre de la faculté de droit de Montpellier (Hérault) dans la nuit du 22 au 23 mars. Plusieurs étudiants sont blessés. Pourtant l'occupation avait commencé quelques heures plus tôt dans une ambiance bon enfant. Tous sont mobilisés contre la nouvelle loi qui prévoit la sélection à l'entrée de l'université. Mais alors que certains s'apprêtent à passer la nuit sur place, d'autres refusent le blocage.

Les cours ont repris et les entrées sont filtrées

Le doyen de la faculté affirme avoir appelé la police dans l'après-midi pour évacuer l'amphithéâtre. Accusé par certains étudiants d'avoir laissé entrer les agresseurs, il s'en défend. Ce 23 mars au matin, la faculté de droit est encore sous surveillance policière. Les cours ont repris et les entrées sont filtrées.

Le JT
Les autres sujets du JT
La faculté de droit de Montpellier (Hérault).
La faculté de droit de Montpellier (Hérault). (CAPTURE D'ÉCRAN GOOGLE)