Logement étudiant : le calcul des APL contesté

C'est un rapport dérangeant que révèle le journal les Echos. Réalisé par les inspections générales des Finances et des Affaires sociales, il dénonce le manque d'efficacité de la politique du logement en France et notamment le calcul des aides au logement des étudiants.

(Le calcul des APL contesté © MAXPPP)

Théoriquement, les APL pour les étudiants varient en fonction de leurs ressources. Seul problème selon ce rapport, le calcul de cette aide au logement ne tient pas compte de l'argent que beaucoup étudiants reçoivent chaque mois de leurs parents alors que les sommes données par les parents sont parfois importantes, surtout quand on vient d'une famille aisée.

Le rapport préconise donc de mettre fin au système actuel.

Pour continuer à toucher l'aide au logement, les étudiants auraient l'obligation de faire une déclaration de revenus individuelle, ce qui permettrait de savoir quelles sont leurs ressources. Et puis ces étudiants ne pourraient plus être rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Aujourd'hui ce système permet à de nombreuses familles de faire des économies. Pour les parents, déclarer son enfant étudiant à charge, c'est moins d'impôt à payer.

 

En changeant les règles l'Etat pourrait donc gagner de l'argent, jusqu'à  400 million d'euros par an. Mais cela serait forcément impopulaire. D’autant que François Hollande a promis de ne plus augmenter les impôts.