Les étudiants en médecine franciliens seront choisis par tirage au sort

Le rectorat d'Île-de-France a annoncé que les inscriptions en première année se feront par tirage au sort à cause du nombre trop important de candidats.

C'est une décision qui fait grincer des dents. Avant même de commencer la première année d'études de santé, les élèves en médecine pourront être recalés par tirage au sort en Île-de-France. C'est une décision du rectorat de Paris révélée, mercredi 4 mai, par le quotidien Le Monde. En cause : les places limitées dans les amphithéâtres.

85% des candidats recalés

Cette année, seuls 7 500 élèves seront admis en 1re année. Ils étaient plus de 8 100 en 2015. De quoi décourager les futurs médecins, car ces études sont parmi les plus difficiles. En moyenne, 85% des candidats sont recalés à la fin de la 1re année.

Jusqu'ici, l’Éducation nationale a tenté d'éviter la présélection à l'entrée, mais la santé attire chaque année beaucoup de jeunes et le problème se pose partout en France. L'option du tirage au sort pourrait s'étendre à d'autres rectorats.

Le JT
Les autres sujets du JT