L'Éducation nationale doit faire face à la baisse du nombre de candidats aux concours d'enseignants

Publié
L'Éducation nationale doit faire face à la baisse du nombre de candidats aux concours d'enseignants
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Schiller - franceinfo
France Télévisions

Au lycée et au collège, le manque de professeurs pose problème. Les concours pour devenir enseignant ne font plus le plein dans plusieurs matières clé.

En 2022, le nombre de candidats admissibles au Capes est inférieur au nombre de places disponibles dans pas moins de cinq matières du secondaire : en lettres modernes, en mathématiques, en physique-chimie, et plus encore en lettres classiques et en allemand, où le taux de candidats admissibles ne s'élève qu'à 39%. En métropole, le concours de professeur des écoles est également affecté, notamment en Île-de-France.

Un métier de moins en moins attractif

La profession souffre d'un manque d'attractivité. Pour expliquer la chute presque continue du nombre de candidats qui se présentent au Capes depuis 1997, on peut notamment évoquer le niveau d'études requis pour passer le concours : avant 2011, un bac +3 suffisait. Aujourd'hui, un Master 2 (bac +5) est nécessaire. Autre raison, les carrières d'enseignant ne sont pas revalorisées depuis les années 2000. Outre les salaires, le métier est aujourd'hui considéré peu gratifiant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.