Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo "J'ai fait ma thérapie toute seule" : le cauchemar d'Olivia, victime de harcèlement scolaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Harcèlement scolaire : dans le quotidien d'une victime
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Près de 700 000 élèves seraient chaque jour harcelés en France. Que ce soit à l'école ou en dehors du milieu scolaire, le harcèlement peut prendre plusieurs formes.

Son cauchemar a commencé dès sa rentrée en sixième, dans un collège privé. À onze ans, Olivia Gaillard devient le souffre-douleur de plusieurs harceleurs garçons et filles. Insultes, bousculades et moqueries, un calvaire qui va durer quatre ans. Même à l'extérieur du collège, ses bourreaux ne la lâchent pas. Ils la menacent sur Internet et par téléphone. Au fil des mois, Olivia s'isole et va jusqu'à se mutiler dans les toilettes du collège.

Un enfant sur dix est harcelé

Olivia cache son calvaire à ses parents. Son journal intime devient son seul confident. Elle y raconte et dessine ses journées de brimades. Après son brevet des collèges, Olivia n'a pas la force de continuer au lycée et suit des cours par correspondance. Comme elle, un enfant sur dix est harcelé. Beaucoup ont du mal à le dénoncer. Olivia l'a fait, mais bien plus tard à 18 ans en publiant son journal intime. Délier les langues des victimes, mais aussi celles des harceleurs, c'est le but d'un pédopsychiatre qui a créé un jeu de société utilisé dans un centre éducatif où harceleurs et victimes se côtoient. Un moyen de comprendre pour faire diminuer le harcèlement scolaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.