Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Le ministre de l'Education nationale, Pap Ndiaye, annonce que le temps consacré à l'enseignement moral et civique sera doublé dès la rentrée 2024

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 12 min
Éducation : Pap Ndiaye annonce que le temps consacré à l'enseignement moral et civique sera doublé
Article rédigé par France 2 - T.Sotto
France Télévisions
Invité aux "Quatre Vérités" sur France 2, Pap Ndiaye a également stipulé qu'il y aurait une "refonte des programmes" consacrés à cet enseignement.

"Aujourd'hui, en moyenne, c'est une demi-heure par semaine. Ce sera une heure par semaine à partir de la rentrée 2024." Invité des "4 Vérités" sur France 2, jeudi 22 juin, Pap Ndiaye, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a annoncé que le temps consacré à l'enseignement moral et civique serait doublé. Il a également stipulé qu'il y aurait une "refonte des programmes" consacrés à cet enseignement. 

Cette refonte s'organisera "autour de trois pôles". Un premier pôle sera consacré aux "valeurs de la République" et à la "laïcité". Un second portera quant à lui sur "les questions de développement durable" afin de "former à l'éco-citoyenneté". Enfin, un troisième pôle sera organisé autour du numérique, avec notamment des enseignements sur "l'accès à l'information".

Pap Ndiaye est par ailleurs revenu sur le plan interministériel mis en place dès la rentrée pour lutter contre le harcèlement scolaire, évoquant "la possibilité pour des élèves harceleurs en primaire d'être déplacés, plutôt que les élèves harcelés". Ce changement d'établissement ne sera pas systématique. Il se fera "en cas de difficultés, lorsqu'un élève posera des problèmes de sécurité et de santé pour les autres élèves", a-t-il ajouté.

Le dispositif pHARe, un programme de lutte contre le harcèlement à l'école, sera étendu "à tous les lycées". "L'école peut faire beaucoup, mais elle ne peut pas tout faire", a poursuivi Pap Ndiaye, affirmant qu'"on a besoin de mobiliser les parents sur le sujet" du harcèlement scolaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.