Evacuation de Tolbiac : un témoin avoue avoir menti au sujet d'un blessé grave

Depuis plusieurs jours, une rumeur affirmait qu'un étudiant avait chuté et serait tombé dans le coma lors de l'évacuation. L'un des trois témoins principaux cités par les médias ayant accrédité cette rumeur a avoué à "Libération" avoir menti.

Une banderole à l\'université de Tolbiac, à Paris, le 21 avril 2018.
Une banderole à l'université de Tolbiac, à Paris, le 21 avril 2018. (GERARD BOTTINO / CROWDSPARK / AFP)

La rumeur continue de se dégonfler. Le 20 avril, des étudiants de l'université de Tolbiac avaient affirmé qu'une personne avait été gravement blessée lors de l'opération d'évacuation de l'université par la police. Rapidement, la préfecture de police et les services de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) avaient démenti. Mardi 24 avril, c'est l'un des trois témoins principaux cités par les médias ayant accrédité cette rumeur qui a avoué, à Libérationavoir menti.

Le magazine en ligne Reporterre, qui a relayé des témoignages sur cette rumeur, a aussi confirmé "après enquête" que ces témoignages n'étaient pas fiables. Le site va publier un article mercredi matin revenant sur leur premier article, explique Libération. La préfecture avait précisé, dès le 20 avril, qu'aucun blessé en lien avec l'opération "n'a été hospitalisé dans les services de réanimation, tant médicale que chirurgicale ou neurochirurgicale".