En maternelle, le jeu prime désormais sur l'écrit

Cette année, la rentrée scolaire a marqué l'arrivée de la réforme du niveau maternelle.

France 2

Pour beaucoup d'enfants, la maternelle, c'était une feuille blanche, des stylos et une petite pression, où il fallait s'appliquer et se concentrer. Bref, une maternelle qui ressemblait beaucoup au CP. Désormais entre trois et six ans, c'est l'apprentissage par le jeu qui prime. Auparavant l'objectif de la maternelle était de savoir compter jusqu'à 30. Trop abstrait pour beaucoup d'élèves qui apprenaient une suite de chiffres sans comprendre. À présent, les enfants continueront de voir des chiffres, mais ces derniers seront toujours associés à une quantité. Exemple, trois carottes ou cinq tomates. Et pour s'en rendre compte, pas d'exercices, tout passe par une jolie histoire comme une comptine. Un bon moyen d'associer les chiffres à des personnages.

Combinaison de sons

La même logique est utilisée pour les lettres. Les enfants n'apprennent plus l'alphabet par cœur, mais chaque lettre est associée à un son. L'approche est ensuite utilisée pour combiner plusieurs sons et apprendre ainsi des mots. Grâce au plaisir du jeu, les enfants apprennent sans s'en rendre compte, le vocabulaire qui leur servira pour apprendre à lire au CP.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les images contenues dans ce classeur PECS, ou \"système de communication par échange d\'images\", permettent aux élèves autistes de la maternelle Ariane Icare (Bas-Rhin) de s\'exprimer.
Les images contenues dans ce classeur PECS, ou "système de communication par échange d'images", permettent aux élèves autistes de la maternelle Ariane Icare (Bas-Rhin) de s'exprimer. (MARIE-VIOLETTE BERNARD / FRANCETV INFO)