Quand les Républicains utilisent l’écriture inclusive pour élire leur nouveau président (et offusquent leurs adhérents)

"Voici la liste des candidat-e-s à la présidence de 'Les Républicains", ont pu lire plusieurs électeurs LR sur le site du parti, alors que de nombreux élus du mouvement dénoncent l'écriture inclusive. 

Illustration d\'écriture inclusive, en novembre 2017.
Illustration d'écriture inclusive, en novembre 2017. (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Drôle de surprise pour les adhérents Les Républicains. En se rendant sur le site du parti, afin de voter pour élire leur nouveau président dimanche 10 décembre, plusieurs membres du mouvement se sont rendus compte que Les Républicains avaient recours... à l'écriture inclusive. Sur la page leur permettant de faire un choix entre Laurent Wauquiez, Florence Portelli et Maël de Calan, les électeurs peuvent ainsi lire la phrase suivante, associant la version au féminin du mot "candidat" : "Voici la liste des candidat-e-s à la présidence de 'Les Républicains'." 

Comme le rapporte le Huffington Post, cette découverte n'a pas manqué de faire réagir les membres et élus du parti de droite sur les réseaux sociaux. Le 15 novembre dernier, plus de 50 élus Les Républicains ont déposé une proposition de résolution s'opposant à l'écriture inclusive, la qualifiant d'"endoctrinement", rappelle Europe 1

Critiqué pour l'utilisation de cette écriture sur le site du parti, le député du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont s'est défendu, il a jugé "scandaleux" ce recours sur Twitter.  

"Je n'ai plus de mots" 

D'autres membres du parti Les Républicains n'ont pas manqué de marquer également leur désaccord sur le réseau social. "Je n'ai plus de mots", a réagi Jens Villumsen, conseiller national Les Républicains, note le Huffington Post. 

"Une honte (...) incompréhensible", "l'écriture 'inclusive', nous n'en voulons pas !", ont déclaré d'autres membres LR sur Twitter.