École à la maison : comment expliquer les dysfonctionnements ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
École à la maison : comment expliquer les dysfonctionnements ?
France 2
Article rédigé par
A.-C. Poignard, C. Guttin, P. Lagaune, B. de Saint Jore - France 2
France Télévisions

Actes malveillants ou manque de préparation ? Les interrogations restent nombreuses mercredi 7 avril, au lendemain d’une reprise perturbée des cours à la maison.

L’école à distance reste parfois encore difficile à assurer, mercredi 7 avril. Sur les réseaux sociaux, certains élèves et enseignants recensent des difficultés à accéder à leurs cours en ligne. Depuis 24 heures, les systèmes informatiques de l’Éducation nationale sont dans la tourmente. Le Centre national d’éducation à distance (Cned) a répertorié plusieurs dizaines d’attaques. "Nous avons subi des attaques véritablement hors normes (…). L’année dernière nous avions eu des attaques mais beaucoup moins fortes", témoigne Michel Reverchon-Billot, le directeur général du Cned.

12 millions d’élèves font école à distance

Ce piratage informatique, mis en avant par Jean-Michel Blanquer, n’est sans doute pas la seule explication à ces bugs répétés. Il y aurait aussi eu des surcharges sur les espaces numériques de travail (ENT). "Il y a eu beaucoup de connexions tout d’un coup hier matin, mais encore ce matin car on avait besoin d’échanger avec nos élèves. Les ENT n’ont pas supporté ce grand nombre de connexions", explique Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe SNES-FSU. Depuis mardi 6 avril, près de 12 millions d’élèves sont concernés par l’école à distance.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.