Des milliers de personnes défendent les langues régionales

De nombreuses manifestations en France ont regroupé des dizaines de milliers de défenseurs des langues régionales. Ils ont réclamé de meilleures conditions d'enseignement et la ratification de la Charte européenne pour la sauvegarde des langues régionales.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Unsri Sproch ist unser Schàtz" ,  (notre langue
est notre trésor) inscrit sur une banderole à Strasbourg pour défendre l'Alsacien.
Une "chaîne humaine" en Corse pour revendiquer la "co-officialité" de la langue corse. Un "lip dub" revendicatif pour la défense du
Catalan à Perpignan. Les manifestations se sont multipliées aujourd'hui en France
pour défendre les langues régionales. Elles ont regroupé plusieurs dizaines de
milliers de manifestants.

Point commun entre les Alsaciens, les Bretons, les Corses,
les Catalans ou les habitants du Nord, la volonté de voir leurs langues mieux
enseignées à l'école. Au cœur des revendications également la nécessité de
ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Cette Charte prévoit notamment que l'on puisse comparaître en
justice ou signer un contrat de travail dans une langue régionale. La France l'a
signée en 1999 mais ne l'a pas ratifiée. Le Conseil constitutionnel a jugé qu'elle
est incompatible avec l'article deux de la Constitution qui stipule que "la
langue de la République est le français"
.

Une
manifestation éminemment politique à trois semaines du premier tour de l'élection
présidentielle. François Hollande et François Bayrou se sont engagés, s'ils
sont élus à ratifier la Charte. Eva Joly qui a participé au rassemblement à
Toulouse également. La candidate d'EELV a expliqué qu'elle était "bien placée pour
savoir que ce n'est pas parce que vous parlez deux, trois, quatre langues,
que vous n'aimez pas votre patrie"