Cet article date de plus de six ans.

Candidats, sujets, séries : les chiffres du baccalauréat 2015

Les élèves de Terminale entament mercredi le marathon du baccalauréat. Combien ? Quel est le nombre de correcteurs ? La proportion d’élèves inscrits dans la filière scientifique ou littéraire ? Tour d’horizon du baccalauréat 2015 en quelques chiffres.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'année dernière le taux de réussite atteignait 87,9%. Un record. © MaxPPP)

684 734 candidats

C’est le nombre total, toutes filières confondues, de candidats au bac 2015, soit une baisse de 0,32% par rapport à l’année dernière. Un peu plus de la moitié (51,4%) passe le bac général (L, ES et S), 28,7 %  le bac professionnel et 19,7 % le bac technologique. Le benjamin de cette édition à 13 ans, le doyen 93 ans.

6 jours

Depuis l’année dernière, le gouvernement entend moderniser l’examen notamment son calendrier : les épreuves ne se déroulent plus sur quatre jours mais sur six afin d'espacer la fatigue. Les épreuves générales débutent le mercredi. Les élèves auront donc le week-end de libre pour réviser, se reposer, en prévision des matières à venir.

4.282 centres d’examens

Les épreuves se déroulent dans 4.282 centres d’examen en France et dans 85 pays étrangers.

2.900 sujets

"Les récritures, du XVIIe siècle jusqu’à nos jour", "Pourquoi chercher à se connaître soi-même ?" ou encore "Vivons-nous pour être heureux ?" Autant d’exemple de sujets élaborés par l'Education Nationale ces dernières années. Certains des sujets sont dits "de secours". Ils sont disponibles en cas d’accident nécessitant un changement de sujet impératif. 

170.000 correcteurs et examinateurs

Les correcteurs et examinateurs auront à corriger 4 millions de copies, payées 5 euros chacune et 9,60 euros l’heure d’interrogation orale,

22 langues

Les candidats ont le choix entre 22 langues vivantes étrangères pour les épreuves obligatoires et facultatives. Vingt-quatre autres langues (berbère, coréen, tchèque...) et onze langues régionales (basque, breton, occitan, tahitien...) sont proposées pour les épreuves facultatives. De même que la langue des signes.

87,9 % de réussite

Toutes voies confondues, le taux de réussite au baccalauréat s’est établi à 87,9%, en hause de 1,1 points, en 2014. Un record. Au bac général, le taux de réussite s'est élevé à 90,9%, un niveau qui demeure élevé malgré une légère baisse de 1 point. Au bac technologique, le taux de réussite a atteint 90,6% (grâce à une hausse record de 4,2 points). Au bac professionnel, le taux a atteint 81,9%.

 (chiffres)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.