BAC S 2015 : Un nouveau barème pour l'épreuve de physique-chimie jugée "trop difficile"

Après la correction des premières copies au baccalauréat de l'épreuve de physique-chimie de la filière S, le constat a été sans appel pour les professeurs : les exercices étaient trop difficiles. Pour ne pas pénaliser les élèves, la direction générale des affaires scolaires au ministère de l'Education a établi un nouveau barème rectificatif.

(Plus de 5000 personnes ont signé une pétition intitulée "Bac S Physique chimie 2015 : Le Carnage" sur le site change.org pour dénoncer une épreuve trop compliquée. © MAXPPP, Alexandre Marchi)

Comme chaque année, un échantillon de copies des épreuves écrites du baccalauréat a été envoyé à quelques correcteurs pour une évaluation initiale. Cette action vise à donner par la suite des indications et des consignes de correction, en vue d'une harmonisation de l'évaluation au plan national.Toutefois, à la première lecture des copies de l'épreuve de physique-chimie en filière scientifique, un problème est flagrant : l'examen était trop difficile. 

L'exercie de chimie dans le viseur

D'après les correcteurs, les trois exercices de physique-chimie cumulaient les difficultés pour les élèves. Sur l’exercice de chimie par exemple, les données nécessaires pour résoudre le problème étaient dispersées sur un grand nombre de documents, que les candidats ont eu du mal à lire dans les temps.

"Un élève moyen va avoir 7 ou 8 à l'épreuve"

Résultat: les élèves ont été stressés et paniqués, ce qui s’est ressenti dans les copies, comme l’explique Vincent Parbelle, président de l’Union des Professeurs de Physique et Chimie (UdPPC)."On le voit dans les copies quand on les corrige, il y a énormément de questions ouvertes auxquelles les élèves n’ont pas répondu ." souligne t-il. "Des collègues qui ont corrigé les premières copies ont vu qu’un élève moyen allait avoir 7 ou 8 à l’épreuve, ce qui n’est pas normal pour une épreuve de terminale de sanctionner une scolarité menée normalement ", ajoute Vincent Parbelle.  

Vincent Parbelle, président de l'Union des professeurs de physique-chimie: "Un élève moyen allait avoir 7 ou 8 à l'épreuve, ce n'est pas normal"
--'--
--'--

Lettre ouverte à l'Inspection générale pour dénoncer l'épreuve

C'est la raison pour laquelle l'Union des Professeurs de Physique et de Chimie a adressé une lettre ouverte à l'Inspection générale. "Les enseignants de physique-chimie chargés de la correction de l’épreuve du baccalauréat S sont vent-debout contre la nature des exercices retenus pour évaluer plus de 170.000 candidats et la façon dont le Ministère a géré, pour la seconde année consécutive, les moyennes catastrophiques attribuées aux premières copies corrigées ", ont-ils écrit.

Une pétition "Carnage" circule

Les professeurs n'ont pas été les seuls à s'insurger. Sur le site change.org, une pétition a ainsi été mise en ligne la semaine dernière. Son nom ? "Bac S Physique chimie 2015 : Le Carnage". Au total, plus de 5.000 "élèves de terminale S " ont signé pour protester contre des questions "intraitables pour un élève lambda ", et demander "un ajustement " du barème.

2 points de bonus pour les exercices difficiles

La Direction générale des affaires scolaires au ministère de l’Education nationale n'a pas tardé à réagir, envoyant aux correcteurs un nouveau barème rectificatif pour éviter de pénaliser les élèves. Avec ce dernier, les élèves auront deux points de plus aux questions qui ont posé problèmes, ce qui fera remonter les notes.