À Lyon, une cellule d'écoute au chevet d'étudiants en médecine "ébranlés" par l'annulation d'un examen

Pour beaucoup d'étudiants, l'annulation du concours de première année de médecine à Lyon provoque un traumatisme. Ce qui a conduit l'université à ouvrir une cellule d'écoute. 

Le concours de médecine pour des étudiants du Nord le 10 décembre 2018 (illustration)
Le concours de médecine pour des étudiants du Nord le 10 décembre 2018 (illustration) (LUDOVIC MAILLARD / MAXPPP)

"L’annulation du concours les a ébranlés", confie le docteur Caroline Combes, membre la cellule d'écoute ouverte aux étudiants de l'université de médecine de Lyon, après l'annulation d'un examen, le 11 décembre. 

Un "mal-être" qui peut s'aggraver

Quelque 2 302 étudiants de première année devront repasser les épreuves de première année, le 8 janvier. En raison d'un soupçon de triche, les examens sont reprogrammés après les fêtes. Cela signifie des révisions et une pression supplémentaires. Caroline Combes fait part du ressenti des jeunes gens. "Ils se sentent épuisés physiquement, psychiquement, explique le médecin. Il y a beaucoup de tristesse, de colère, un sentiment d’injustice." 

Cette cellule d’écoute a été mise en place pour accueillir les émotions, dépister le mal-être qui peut aggraver des situations d’anxiété majeure, de dépression, d’idées noires, avec des risques suicidaires élevés.Caroline Combes, médecinà franceinfo

Le médecin préconise aux étudiants de ne pas se lancer tout de suite dans les révisions. Elle leur conseille d’accepter leurs émotions, de manger, de dormir, d’écrire, indiquant que le cerveau suivra...

Le reportage de Christophe Vincent à la faculté de médecine de Lyon
--'--
--'--