Cet article date de plus de dix ans.

10e mois de bourse : Pécresse va réunir les présidents d'université

La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse annonce sur France Info qu'elle réunira les présidents d'université {"dans les jours qui viennent".} Il s'agit de réfléchir au dispositif permettant d'attribuer un dixième mois de bourse à certains étudiants dont l'année universitaire a été allongée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

"Le président l'a dit, nous donnerons dix mois de bourse à la rentrée de septembre aux étudiants qui ont effectivement dix mois d'études. Je vais réunir tous les présidents d'université dans les jours qui viennent pour faire avec eux un diagnostic partagé", annonce ce matin sur France Info Valérie Pécresse.

"Il y a des étudiants en régions qui commencent l'année beaucoup plus tôt, parce qu'il y a un nouveau plan que j'ai mis en place, pour aider à réussir en licence, avec des stages de prérentrée, avec du tutorat. Donc, c'est vrai que l'année s'est allongée avec le plan Réussir en licence", explique la ministre de l'Enseignement supérieur. "On va faire un état des lieux. Mais c'est vrai aussi qu'il y a des
universités qui continuent de faire leur rentrée le 10 octobre, avec une fin
d'année universitaire fin mai", a-t-elle poursuivi.

"Quand on fait huit mois et demi d'études, on a neuf mois de bourse, quand
on fait neuf mois et demi ou dix mois d'études, on a dix mois de bourse. C'est
la logique du président de la République, je pense qu'elle est juste", a expliqué
la ministre.

L'Unef, première organisation étudiante, a exprimé lundi ses "doutes sur l'application effective" de la décision de créer un dixième mois de bourse. Elle a demandé des "garanties" pour une application "dès cette année universitaire". "Rien ne semble avoir été prévu dans le projet de loi de finances pour dégager les 155 millions d'euros supplémentaires nécessaires à la mise en place de cet engagement présidentiel", écrit le président de l'Unef, Jean-Baptiste
Prévost, dans une lettre ouverte datée de lundi à Valérie Pécresse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.