1,5 milliard d'euros par an, le bac coûte-t-il trop cher ?

Le Syndicat national des personnels de direction de l'Education nationale, le SNPDEN, présente l'addition du baccalauréat 2013. D'après le syndicat, qui s'est basé sur des données ministérielles, le coût s'élève à 1,5 milliard d'euros.

(Maxppp)

Le bac coûte trop cher en France. Le syndicat national des
personnels de direction de l'Education nationale, le SNPDEN a calculé le prix
du bac
à partir de données ministérielles. La facture s'élèverait à plus d'1,5
milliard d'euros. "Une somme astronomique pour un diplôme
qui n'a plus aujourd'hui qu'une valeur symbolique
" explique Philippe
Tournier, secrétaire du SNPDEN.

Cette lourde facture englobe le coût des
épreuves du bac, environ 74 millions d'euros en 2013, mais aussi toute
l'organisation au préalable
. Les cours sont annulés trois semaines avant les
épreuves. Cette annulation coûte très cher, plus d'1,4 milliard d'euros a
calculé le syndicat, car les personnels continuent à être payés, et les locaux
entretenus alors qu'il n'y a plus d'élèves dans les lycées.

En plus, le nombre d'épreuves ne cessent d'augmenter. "E n
vingt ans, leur nombre a doublé
" explique Philippe Tournier du
syndicat des personnels de direction de l'Education nationale. Par exemple, l'ajout de deux
épreuves orales de langue cette année a "réquisitionné environ 200.000
heures de professeurs
" pour un coût estimé à 6,5 milliards d'euros
d'après le SNPDEN.

 

"Il faut privilégier le contrôle continue et
concentrer les épreuves du bac"

Pour le syndicat, la
solution est de concentrer les épreuves du bac sur une semaine et privilégier le
contrôle continu. Aujourd'hui, la majorité des élèves de terminale savent déjà
quelles études ils vont faire avant même d'avoir le bac
. "L'intérêt des
épreuves est donc limité
" estime le SNPDEN. Le baccalauréat "sert
à déceler les 55.000 à 60.000 candidats qui ne l'auront pas, ça fait cher
l'examen
", soit 25.000 euros par candidat recalé. C'est le double du
coût annuel d'un lycéen. "Ces ressources pourraient être mieux
employées
" estime Philippe Tournier.

Le coût du bac selon le ministère : 54 millions d'euros

Cette année, près de 650.000 élèves passent le baccalauréat,
dont plus de la moitié le bac général
. Cet examen va mobiliser 175.000
correcteurs et examinateurs. Les professeurs touchent cinq euros par copie
corrigée. La correction des copies des copies va coûter près de 20 millions
d'euros à l'Etat.

Au total, d'après le ministère de l'Education nationale, l'édition du baccalauréat 2013 va coûter 54 millions d'euros. Ce coût englobe l'acheminement des copies, le stockage et la rémunération des examinateurs et des correcteurs.