Vidéo Le prix des protections périodiques dans le monde

Publié Mis à jour
En France, une femme dépense en moyenne 8000 euros dans toute sa vie pour des protections périodiques. Une chiffre qui peut grimper jusqu’à 20 000 euros en fonction de l’abondance des règles et des douleurs qui y sont associées. Brut a fait un récapitulatif du prix des protections menstruelles à travers le monde.
brut
Article rédigé par

En France, une femme dépense en moyenne 8000 euros dans toute sa vie pour des protections périodiques. Un chiffre qui peut grimper jusqu’à 20 000 euros en fonction de l’abondance des règles et des douleurs qui y sont associées. Brut a fait un récapitulatif du prix des protections menstruelles à travers le monde.

Avoir ses règles est normal. L'accès libre et gratuit aux tampons, serviettes et dispositifs réutilisables devrait l'être aussi.” En fonction des pays, l’accessibilité aux protections périodiques est différente. Si l’Écosse a décidé de garantir leur gratuité, des femmes subissent encore les conséquences de prix trop élevés dans d’autres pays. 

Garantir la dignité pendant les règles n'est pas radical ou extrême, c'est simplement faire ce qui est juste

L’Ecosse est le premier pays au monde et le seul à avoir adopté la gratuité des protections menstruelles. Les collectivités locales et les établissements scolaires et universitaires devront fournir gratuitement des tampons et des serviettes périodiques. Une application a même été lancée afin de trouver les points de distribution les plus proches. Depuis juin 2021, la Nouvelle-Zélande encourage aussi les écoles à distribuer des protections, tout comme les Etats-Unis qui mettent ce dispositif en place dans certaines universités. 

Au Liban, le prix élevé des protections périodiques poussent certaines femmes à se rabattre sur des protections en tissu. “Les serviettes hygiéniques valent 52 000 livres. C'est comme vous dire que vous, en France, pour acheter un paquet de serviettes hygiéniques, il faut dépenser plus de 30 €”, explique une habitante. En France, la pauvreté empêche 1,7 million de femmes d'acheter des protections périodiques. Au total dans le monde, environ 500 millions de femmes seraient touchées par la précarité menstruelle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.