Les inégalités entre les hommes et les femmes persistent dans le domaine du sport, selon l'Insee

Une étude de l'Insee, publiée jeudi, révèle que l'activité sportive se démocratise chez les femmes mais reste marquée par des "stéréotypes" et "une faible médiatisation".  

Christelle Chobet participe à un entraînement avec le XV de France féminin, le 15 juillet 2014, lors d\'un stage de préparation à Saint-Laurent-de-Cerdans (Pyrénées-Orientales).
Christelle Chobet participe à un entraînement avec le XV de France féminin, le 15 juillet 2014, lors d'un stage de préparation à Saint-Laurent-de-Cerdans (Pyrénées-Orientales). (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

De plus en plus de femmes pratiquent une activité physique. En 2015, elles sont 45 % à déclarer avoir pratiqué un sport au cours des douze derniers mois, selon une étude de l'Insee, publiée jeudi 23 novembre, contre seulement 40% en 2009.

Sur la même période, l'activité sportive est restée stable chez les hommes : 50% assurent avoir pratiqué un sport au cours des douze derniers mois. En revanche, l'écart est plus important parmi les plus jeunes. Près de 50% des femmes de 16 à 24 ans ont pratiqué au moins une activité dans l'année, contre 63% des hommes.

Le manque de temps ou la faible médiatisation du sport féminin peuvent expliquer la moindre pratique physique ou sportive des jeunes femmes

L'Insee

Dans une étude

"Le sport féminin bénéficie d'une faible couverture médiatique : moins de 20% du volume horaire des retransmissions sportives télévisuelles en 2016, détaille l'Insee. Or, une forte exposition médiatique d'un évènement sportif est susceptible de générer un engouement pour la pratique sportive."

Les stéréotypes de genre toujours très présents

L'institut mentionne également "les stéréotypes de genre" comme une cause des différences de pratiques sportives entre les hommes et les femmes. Près d'une personne sur deux adhère en effet à l'idée selon laquelle "certains sports conviennent mieux aux filles qu'aux garçons".

Ces stéréotypes poussent les femmes à être moins représentées dans les sports collectifs : l'Insee indique que 20% des personnes qui ont participé à une activité sportive collective sont des femmes ; tandis que 56% des personnes qui ont fait de la marche à pied sont des femmes. "Les femmes sont surreprésentées en danse et en gymnastique", indique l'étude de l'Insee.