Ghada Hatem, figure de la lutte face aux violences faites aux femmes

Franceinfo part à la rencontre de Ghada Hatem, intervenante lors de la conférence "Toujours Charlie". Elle a fondé la Maison des Femmes, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où elle accueille notamment des femmes excisées.

Ghada Hatem est gynécologue. Elle a fondé la Maison des Femmes à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), dans laquelle elle accueille entre autres des femmes excisées. "On essaie de comprendre qu'est ce qu'elles sont venues chercher, parce que l'intervention ne répond pas forcément à leur problématique", explique-t-elle. "Par contre, ce qu'on observe de manière récurrente, c'est que leur donner la possibilité de creuser la question, leur proposer une prise en charge de leur psychotrauma, un accès à une éducation à la sexualité et des ateliers pour améliorer l'estime qu'elles ont d'elles-mêmes, fait que leur regard sur elles-mêmes change et on le voit vraiment physiquement changer. Au bout de six mois, on ne les reconnait plus. Elles sont droites, fières, elles ont envie de convaincre d'autres femmes", fait-elle remarquer.

"Rendre aux femmes leur dignité"

Pour Ghada Hatem, intervenante lors de la conférence "Toujours Charlie", être Charlie, c'est rendre aux femmes leur dignité. "Je pense que c'est important de ne pas se laisser imposer des choses par des gens qui ne respectent pas la liberté de pensée, la liberté d'expression, et qui voudraient que les gens soient dans des moules, que les femmes soient dans une posture qu'eux seuls ont décidée, qu'elles soient invisibles, incolores, inodores, et surtout, qu'elles ne fassent pas de bruit. Donc je pense que c'est extrêmement important et qu'il ne faut pas baisser les bras", conclut-elle.

Ghada Hatem, intervenante à la conférence \"Toujours Charlie\" et fondatrice de la Maison des Femmes, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Ghada Hatem, intervenante à la conférence "Toujours Charlie" et fondatrice de la Maison des Femmes, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (FRANCEINFO)