Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo La "Pietà de Manille", symbole de la guerre folle des Philippines contre la drogue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
ES_Philippines extrait 1
Article rédigé par
France Télévisions

"Je suis un dealer" : près de son cadavre, ces mots en gros caractères. L'histoire de Michael, abattu en pleine rue le 23 juillet, a frappé l'opinion aux Philippines, où la guerre contre la drogue provoque un carnage. Pour "Envoyé spécial", Pierre Monégier a rencontré sa compagne Jennilyn, surnommée "la Pietà de Manille".

L'histoire de Michael et Jennilyn a frappé l'opinion, avant d'être balayée par celle de centaines d'autres victimes. La guerre contre la drogue que mène le nouveau gouvernement philippin est meurtrière. Extrait d'un reportage du magazine "Envoyé spécial".

Michael Siaron a été abattu le 23 juillet 2016 en pleine rue à Manille, d'une balle dans la tête. Près de son corps, un carton portant ces mots : "Je suis un dealer". La photo de sa petite amie Jennilyn Olayres le tenant dans ses bras a secoué les Philippines. Dans ce pays très catholique, beaucoup y ont vu un tableau de la Vierge Marie tenant Jésus. Malgré elle, Jennilyn est devenue "la Pietà de Manille". L'image a fait le tour du monde.

Un chauffeur de vélotaxi pris pour un dealer et abattu en pleine rue

Aujourd'hui, ce serait l'anniversaire de leurs trois ans de vie commune. Jennilyn, qui jusqu'ici a refusé toute interview, a accepté que Pierre Monégier l'accompagne au cimetière de Makati. C'est l'un des seize que compte la capitale philippine, et là, sur un mur, les morts s'empilent désormais à la verticale, faute de place. 

L'enquête n'avance pas. Si Michael, chauffeur de vélotaxi, prenait parfois de la drogue pour tenir toute la nuit, il n'était pas dealer, affirme Jennilyn. Le couple vivait dans une petite cabane de bidonville, rasée par la police. Aujourd'hui, la jeune femme, brisée, parle de "le rejoindre".

Extrait de "Philippines : carnage d'Etat", un reportage de Pierre Monégier et Florian Le Moal, à voir dans "Envoyé spécial" le 3 novembre 2016. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.