Nîmes : un trafic de drogue aux portes de l'école

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Nîmes : un trafic de drogue aux portes de l'école
France Info
Article rédigé par
Envoyé Spécial, C.Le Godd, E.Martin, J-L.Cesco, H.Horoks, Drone Altifilm - franceinfo
France Télévisions

À Nîmes, une école primaire est encerclée par un trafic de drogue. En deux ans, l'alarme intrusion a été déclenchée plusieurs fois en raison de guetteurs qui traversent la cour.

Dans un quartier de Nîmes (Gard), devant une école élémentaire, des adolescents hurlent un signal d'alerte pour signifier l'arrivée des policiers dans le quartier. Ce sont des guetteurs : crier à l'arrivée de la police est un travail rémunéré. "On fait ça parce qu'on a besoin d'argent, on fait des sous", témoigne un adolescent de 15 ans. Ils sont les yeux d'un trafic de drogues. Le principal point de vente se tient à moins de 50 mètres d'une école primaire.

Alarme intrusion déclenchée

"L'école est encerclée par le trafic. Toutes les activités annexes à ce trafic sont sur les murs de l'école, contre les murs de l'école", explique Christophe Boissier, directeur de l'école élémentaire. Le 4 décembre dernier, deux guetteurs cagoulés sautent dans la cour pour échapper à la police. L'alarme intrusion est enclenchée. "En deux ans, on doit être à cinq ou six déclenchements avec individus dans la cour", explique le directeur. Depuis quelques mois, l'école se barricade et les patrouilles de police sont plus nombreuses. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Drogue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.