Équateur : lourd bilan après un nouvel affrontement entre gangs rivaux dans une prison

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Équateur : lourd bilan après un nouvel affrontement entre gangs rivaux dans une prison
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Lévêque - franceinfo
France Télévisions

L’Équateur est secoué depuis plusieurs mois par une guerre des gangs qui déstabilise les prisons. Mercredi 29 septembre, après de nouveaux affrontements qui ont fait au moins 116 morts dans un pénitencier, le président Guillermo Lasso a décrété l’état d’exception dans tout le système carcéral.

L’Équateur a connu, mercredi 29 septembre, le pire massacre pénitentiaire de son histoire. De nouveaux affrontements entre bandes rivales ont éclaté à la prison de Guayas, à Guayaquil, dans le sud-ouest du pays, faisant au moins 116 morts, dont certains par décapitation. "En entrant, la police a été attaquée par des armes différentes, pistolets, revolvers, fusils, mais elle a agi de manière professionnelle, sans tirer. Nous avons travaillé avec des armes non létales, des balles en caoutchouc, pour éviter des dommages majeurs", a déclaré à la presse le Général Fausto Buenano, commandant de la police nationale équatorienne.

Une rivalité meurtrière entre cartels de drogue

La crise carcérale perdure depuis plusieurs mois en Équateur, conséquence de la rivalité meurtrière entre gangs de narcotrafiquants. Deux des gangs qui soutiennent ces cartels comptent environ 20 000 membres dans le pays. Le gouvernement a décrété l’état d’exception dans le système pénitentiaire sur tout le territoire. La violence est devenue quasi-permanente dans les prisons du pays, utilisé par les cartels mexicains comme zone de transit pour l’expédition de cocaïne. Quelque 3,5 milliards de dollars par an sont blanchis en Équateur, et les institutions publiques sont, elles aussi, gangrenées par la corruption.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.