Enquête : zoom sur l'autoroute de la drogue

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Enquête : immersion sur l'autoroute de la drogue
France 3
Article rédigé par
L.Feurstein, G.Messina, C.Beauvalet - France 3
France Télévisions

Pour quelques milliers d'euros, des chauffeurs prennent le risque de transporter des stupéfiants. Reportage sur l'A8, surnommée "autoroute de la drogue"

L'autoroute A8, surnommée "l'autoroute de la drogue", est l'un des axes principaux du trafic de cannabis vers l'Italie. Depuis des mois, les douaniers y font des saisis records. "Ce sont des quantités assez importantes, pour l'année 2020 on a saisi plus de 3,3 tonnes de cannabis, que ce soit de la résine ou de l'herbe", explique Marie-Christine Kuntz-Pinguet, directrice des douanes des Alpes-Maritimes. Des saisies hors nome, directement liées aux conséquences du Covid sur le trafic routier : "Pendant le confinement, il y a eu très peu de poids lourds. Après la première période de confinement, il y a eu un phénomène de déstockage des réseaux organisés et ils se sont mis à faire circuler les stupéfiants qu'ils n'avaient pas réussi à faire circuler avant", ajoute-t-elle. 


Les routiers dans le viseur



La plupart des saisies ont été réalisées sur le dernier péage avant la frontière. Les camions espagnols sont dans le viseur. Ils transportent souvent de la drogue marocaine. Les stupéfiants peuvent être dissimulés n'importe où, parfois de façon sommaire, sous une roue de secours par exemple. Avec la pandémie, les routiers en difficulté économique sont devenus des proies faciles pour les trafiquants. Les mules de l'A8 encourent jusqu'à 10 ans de prison et des amendes de plusieurs centaines de milliers d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.