VIDEO. L'histoire de la caricature en France

En France, la liberté d'expression est une tradition depuis la Révolution française. Personne n'échappe à la satire qui est même devenue un art. 

FRANCE 2
La liberté d'expression est une tradition française. France 2 propose une séquence archives pour revenir sur cette exception culturelle française.
 
Une poire est utilisée pour contourner la censure. En 1831, le roi Louis Philippe interdit qu'on le dessine. Alors il devient l'homme à la tête de poire sous la plume du caricaturiste Honoré Daumier. Pour avoir croqué le souverain en Gargantua volant l'argent du peuple, il est jeté en prison pendant six mois. C'est à cette époque, dans la résistance, que la caricature gagne ses lettres de noblesse.

La laïcité fonde désormais la République.

 
Dans le sillage de la révolution, la France de la Belle époque dénonce l'emprise de l'Église sur la société avec l'Assiette au Beurre. En 1901, un travailleur botte le derrière d'un Jésus, au pied de la croix. On appelle ces dessinateurs les bouffeurs de curé. Ils changent même les paroles de la Marseillaise pour la cause de l'anticléricalisme.
 
Finalement, en 1905, la loi consacre la séparation de l'Église et de l'Etat. La laïcité fonde désormais la République. Une tradition s'y enracine dès 1915 avec le Canard enchaîné : rire de tout.
Le JT
Les autres sujets du JT
La publication de caricatures de Mahomet dans \"Charlie Hebdo\" mercredi 19 septembre, oblige la France à renforcer la sécurité autour de ses ambassades. 
La publication de caricatures de Mahomet dans "Charlie Hebdo" mercredi 19 septembre, oblige la France à renforcer la sécurité autour de ses ambassades.  (SIPA)