VIDEO. Absentéisme des professeurs : un problème récurrent dans l'Éducation nationale

En France, la question du remplacement des professeurs absents est posée par les parents d'élèves et les enseignants qui fustigent les conditions de travail. Une équipe de France 2 a enquêté.

FRANCE 2
L'Éducation nationale n'arrive pas à pallier les problèmes posés par l'absentéisme des professeurs. Au collège et au lycée, pour qu'un professeur soit remplacé, il faut qu'il soit absent plus de 15 jours. "C'est une procédure informatisée, en dessous de 15 jours on ne peut pas demander informatiquement un suppléant. Plus, on peut avoir un remplaçant", explique Olivier Dupuch, principal de collège à La Courneuve en Seine-Saint-Denis. En théorie, le principal peut demander à d'autres professeurs de remplacer leur collègue absent. Il dispose d'un budget en heures supplémentaires. Mais la pratique est peu développée. "C'est très compliqué", assure Marie-Caroline le Gall, professeur de français.

L'État fait appel à des contractuels ou à Pôle emploi

Souvent, les remplaçants manquent d'expérience. "C'est compliqué pour eux d'arriver dans une école quand on ne connaît pas les règles", analyse Chantal Belliot, déléguée syndicale SNUIPP. Selon le ministère de l'Éducation nationale, 2 000 postes de remplaçants ont été supprimés entre 2007 et 2012, 2 400 créés en 2013. Cela n'a pas suffi à absorber les 38 000 élèves supplémentaires. L'État fait donc appel à des contractuels ou à Pôle emploi.
 
Le JT
Les autres sujets du JT