Simone Veil au Panthéon : une décision politique et historique

Dimanche 1er juillet, Simone Veil et son époux entreront au Panthéon. Dès sa disparition, un an plus tôt, Emmanuel Macron avait annoncé sa décision, l'hommage s'annonce solennel, le moment historique.

France 3

Le 5 juillet 2017, dans la cour des Invalides, à Paris, la France rend un hommage solennel à Simone Veil. Emmanuel Macron décide alors d'honorer sans délai la mémoire de cette grande figure de l'histoire contemporaine et annonce qu'elle reposera, aux côtés de son époux, au Panthéon. Panthéoniser une personnalité est un privilège présidentiel depuis la Ve République et un acte très politique. Il y a trois ans, François Hollande a fait entrer au Panthéon quatre résistants, deux hommes et deux femmes, une évidence pour lui.

Laisser une empreinte

Pour tous les présidents de la République, il s'agit de laisser une empreinte : les cérémonies doivent être grandiose, les discours historiques, comme l'avait été celui d'André Malraux en l'honneur de Jean Moulin. Tous les choix ne se sont pas faits sans critiques : Aimé Cézaire sous Nicolas Sarkozy ou Alexandre Dumas que Jacques Chirac préférera à Berlioz. Simone Veil sera la cinquième femme à entrer au Panthéon, nul doute qu'Emmanuel Macron tentera de parler à l'Histoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Simone Veil fera son entrée au Panthéon, aux côtés de son mari, dimanche 1er juillet.
Simone Veil fera son entrée au Panthéon, aux côtés de son mari, dimanche 1er juillet. (THOMAS SAMSON / AFP)