Simone Veil : un hommage populaire avant l'hommage national

De nombreux anonymes ont déjà souhaité se recueillir dans la crypte du mémorial de la Shoah, qui accueille le corps de Simone Veil et celui de son mari Antoine. Une forte émotion se dégage de ces moments.

France 2

Au pied d'une flamme dite éternelle, le cercueil de Simone Veil est drapé aux couleurs de la France, comme celui de son mari Antoine. Pour les accompagner, une voix égrène les noms des 1 500 personnes qui étaient avec elle dans le convoi 71 pour Auschwitz, parti le 13 avril 1944. " ls sont des dizaines et des dizaines à être descendus ce matin, 29 juin, pour rendre un dernier hommage à Simone Veil et son mari Antoine. Les témoignages des Français démontrent un attachement très fort à celle qui est devenue une icône du droit des femmes, de l'Europe", explique le journaliste de France 2 Jean-Baptiste Marteau.

Respect, dignité, émotion

Simone Veil était une victime de la Shoah, mais c'est ce qu'elle en a fait qui force le respect : "Beaucoup de générosité, surtout quand on sait ce qu'elle a vécu", résume une dame âgée. "C'est quelqu'un qui, après sa déportation, a tout de suite travaillé sur la réconciliation", explique une autre femme, très émue. "Merci, Madame Veil, pour tous les combats que vous avez portés", écrit une autre. Des mots encore pour louer son combat en faveur de l'IVG : "Je pense à toutes les femmes de ma famille, jusqu'à mes nièces, qui avaient beaucoup de respect pour elle", confie un homme. À l'ombre de son portrait, les Français venus se recueillir ont écrit aussi que, pour tous ses combats, ils ne l'oublieront jamais.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé Simone Veil, dans les années 70.
La ministre de la Santé Simone Veil, dans les années 70. (- / AFP)