Des noms de femmes plébiscités par les internautes pour entrer au Panthéon

Une consultation en ligne, lancée sur le site du Centre des monuments nationaux, révèle qu'une majorité de noms de femmes sont proposés par les internautes pour entrer au Panthéon.

Le Panthéon, temple républicain où sont conservés les restes des personnages français illustres, comme Jean Jaurès, Alexandre Dumas, Victor Hugo et Marie Curie.
Le Panthéon, temple républicain où sont conservés les restes des personnages français illustres, comme Jean Jaurès, Alexandre Dumas, Victor Hugo et Marie Curie. (LOIC VENANCE / AFP)

Les internautes consultés sur les figures illustres qu'ils voudraient voir entrer au Panthéon ont suggéré 1 200 personnalités. Parmi elles, des noms de femmes ont été "fréquemment cités", annonce Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, chargé en mai par François Hollande de réfléchir au rôle du Panthéon dans la vie de la République. Le patron du CMN, qui gère notamment ce monument, devrait rendre officiellement son rapport au chef de l'Etat le 9 octobre. Il comprendra des suggestions sur les défunts illustres susceptibles d'entrer dans le temple républicain des Grands Hommes.

Pour "ouvrir le débat largement", une consultation des internautes a été organisée entre le 2 et le 22 septembre sur le site du CMN, avec un questionnaire basé sur l'anonymat. Il posait cette question : "selon vous, qui mériterait d'être prochainement honoré au Panthéon et pourquoi ?". Parmi les 30 715 réponses recueillies, 1 200 noms ont été proposés avec, en majorité, des noms de femmes. Les réponses recueillies vont "éclairer les conclusions" du rapport qui sera remis au président de la République "dans les prochains jours". Les résultats de la consultation figureront parmi les annexes de ce rapport. D'ici là, rien ne sera révélé sur les noms les plus cités par les internautes, précise le CMN.

Aujourd'hui, deux femmes reposent au Panthéon, pour 71 hommes : la scientifique Marie Curie, prix Nobel de physique et de chimie, et Sophie Berthelot, pour ne pas être séparée de son mari Marcellin, chimiste et homme politique. Le 26 août dernier, une centaine de personnes se sont rassemblées devant les colonnes du Panthéon, à l'appel de mouvements féministes, pour réclamer que davantage de femmes fassent partie des personnages illustres acceptés dans le monument français.