Cet article date de plus de sept ans.

Les menus de substitution : "Ni un droit ni une obligation"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau, Guillaume Daret fait le point sur la question des menus de substitution dans les cantines.

Après l'annonce de Gilles Platret, maire UMP de Chalon-sur-Saône, de la suppression du menu de substitution dans les cantines de la commune, la polémique enfle. "Les menus de substitution ne sont pas contraires aux principes de laïcité. Il n'y a rien à ce sujet sur la loi de 1905. C'est seulement une possibilité offerte à ceux qui le souhaitent de manger ou non du porc", explique sur le plateau Guillaume Daret.

Le choix revient au maire

"Une circulaire de 2011 affirme que ces menus ne sont ni un droit pour les usagers ni une obligation pour les collectivités territoriales. Concrètement, cela veut dire que les maires font ce qu'ils veulent", poursuit le journaliste de France 2.
"L'école publique est censée protéger de tout prosélytisme religieux. Proposer un menu sans porc n'a absolument rien à voir avec le fait de proposer un menu qui serait totalement halal ou totalement casher, qui aurait dans ce cas-là une connotation religieuse", conclut Guillaume Daret.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.