La polémique sur la chanson de Patrick Sébastien en quatre actes

L'animateur de télévision a chanté, samedi à une heure de grande écoute sur France 2, une chanson intitulée "Une petite pipe avant d'aller dormir". Mis en cause par la secrétaire d'Etat à la famille, lundi, il réplique.

Patrick Sébastien au Zénith de Nantes (Loire-Atlantique), le 1er janvier 2015, devant 6 000 personnes pour \"Le plus grand réveillon de France\".
Patrick Sébastien au Zénith de Nantes (Loire-Atlantique), le 1er janvier 2015, devant 6 000 personnes pour "Le plus grand réveillon de France". (FREDERIC GIROU / MAXPPP)

Une chanson polémique. Patrick Sébastien a présenté au public, samedi 2 mai sur France 2, son dernier titre Une petite pipe avant d'aller dormir lors de son émission "Les années bonheur", regardée par 4 millions de personnes. Une chanson qui n'a pas beaucoup fait rire la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, interrogée sur RTL, lundi matin, qui a trouvé "ça extrêmement choquant". Ces propos sont restés en travers de la gorge de l'animateur, qui lui a répondu dans la soirée sur D8. Retour sur cette polémique en quatre actes.

Acte 1 : Patrick Sébastien chante "Une petite pipe avant d'aller dormir"

FRANCE 2

Comme souvent le samedi, Patrick Sébastien présente son émission "Les années bonheur" sur France 2 à une heure de grande écoute. Il en profite pour entonner sa dernière chanson, Une petite pipe avant d'aller dormir. Quelques adolescents répercutent sur Twitter le "malaise" familial.

Acte 2 : la secrétaire d'Etat à la famille est choquée

Interrogée sur cette polémique au micro de RTL, lundi matin, la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, fait part de son indignation.

"Je trouve ça extrêmement choquant. Ceux qui ont la responsabilité et la chance d'animer une émission de télévision doivent se comporter dans le respect des familles", estime la secrétaire d'Etat, pour qui il est "limite incestueux" de diffuser une telle chanson dans une émission regardée en famille.

Acte 3 : Patrick Sébastien se défend

L'animateur riposte, le soir même, dans l'émission de Cyril Hanouna "Touche pas à mon poste", sur D8. Il revendique sa volonté de faire rire dans une actualité plutôt morose. "C'est une chanson qui (...) effectivement a un double sens, comme Gainsbourg avec Les sucettes à l'anis, déclare Patrick Sébastien. Le seul truc qu'on peut me reprocher, c'est l'apologie du tabac !" 

(D8)
 

"[Cette polémique] est une tempête dans un verre d'eau, poursuit l'animateur. Il faut qu'elle revienne à l'école la dame, qu'elle achète un dictionnaire... Parler de pédophilie et d'inceste, je pourrais l'attaquer en diffamation parce que c'est vraiment grave, je suis parrain d'une association, Enfance et partage. La ministre, si elle nous regarde, ça fait deux ans que je demande au gouvernement que l'enfance maltraitée soit cause nationale !"

Acte 4 : France 2 soutient son animateur vedette

France 2 estime que "la polémique sur cette séquence", qui a également suscité de nombreux commentaires peu amènes sur Twitter, "n'est pas fondée". "Dans le registre du premier degré, notamment vis-à-vis des enfants, cette chanson est consacrée au tabac, argumente une porte-parole de la chaîne. Pour ce qui est du second degré, réservé à un public plus âgé et averti, nous sommes dans le domaine de l'humour, de la dérision, du jeu avec les mots, dans le cadre d'un divertissement."