Censure de l'affiche des Prêtres : la RATP pointée du doigt

Alors qu'elle avait censuré l'affiche du concert du groupe Les Prêtres en enlevant la mention "Pour les chrétiens d'Orient", la RATP a fait machine arrière. Elle a finalement proposé une nouvelle campagne avec le logo de l'association bénéficiaire, à savoir "L'Oeuvre d'Orient".

FRANCE 3

Un geste d'apaisement pour la RATP, mais bien insuffisant pour les représentants des chrétiens d'Orient. "Elle ne veut pas qu'on mentionne les chrétiens d'Orient sur l'affiche et c'est inacceptable", note Patrick Karam, président de la coordination Chrétiens d'Orient en danger. "C'est un peuple persécuté aujourd'hui, je ne vois pas pourquoi on n'irait pas les soutenir", lance un passant.

Manuel Valls réagit

Il y a quelques jours, la RATP a expliqué sa décision dans un communiqué, précisant qu'elle "prohibe toute publicité présentant un caractère politique ou confessionnel, conformément à l'obligation de neutralité du Service public".
Après la polémique, Manuel Valls n'a pas tardé à réagir. Sur Twitter, le Premier ministre a écrit : "Aucune hésitation ! Il faut dire son soutien aux chrétiens d'Orient, victimes de la barbarie".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la RATP, à Paris, le 15 décembre 2014.
Le siège de la RATP, à Paris, le 15 décembre 2014. ( MAXPPP)