Couvre-feu avancé à 18h : quelles conséquences sur l’organisation du quotidien ?

Les Français réagissent à l’avancement du couvre-feu à 18 heures dans tout le pays à partir du 16 janvier. Beaucoup redoutent des difficultés d’organisation.

France 3

L’annonce du couvre-feu à 18 heures dans toute la France à partir du samedi 16 janvier entraîne de nombreuses contraintes dans l’organisation du quotidien. Les inquiétudes qui reviennent beaucoup chez les Français interrogés par France Télévisions concernent les courses. "J’ai la chance d’avoir un travail avec des horaires modulables, mais comme beaucoup de Français les principales contraintes portent sur les courses. Il faudra aussi que j'aille chercher ma fille à la crèche plus tôt", estime un passant. Au contraire, pour d’autres, rien ne devrait changer : "Je ne pourrai pas être chez moi à 18 heures, parce que je travaille tard, donc malheureusement on fera des attestations et ça ne va pas changer grand-chose", explique une Parisienne.

Un espoir d’éviter le reconfinement

La crainte de se retrouver dans la cohue à l’heure de pointe est également présente chez les personnes interrogées. "Je travaille dans un centre commercial, à 18 heures on va tous se jeter dans les transports, ça va être pire qu’avant", prévient une femme. Si beaucoup de Français interrogés sont perplexes quant à l’efficacité de la mesure, ils s’accrochent à l’espoir d’éviter un nouveau confinement. "Je ne vois pas qui va faire la fête entre 18 heures et 20 heures (…) mais c’est peut-être une solution pour éviter un troisième reconfinement", ajoute une riveraine. "J’espère que ça sera efficace, à cette période on peut s’y adapter plus facilement", nuance une autre. Ce couvre-feu devrait durer au moins deux semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lille couvre feu 
Lille couvre feu  (FRANCEINFO)