Congé paternité : pas d'harmonisation européenne

Alors que des personnalités se mobilisent pour l'obtention de congés paternité en France, d'autres États européens en ont déjà mis en place. 

FRANCE 2

Les Français sont-ils en retard ou gâtés avec leurs 11 jours de congé de paternité ? "La France se situe plutôt dans le haut de la fourchette", déclare le journaliste de France 2 Valéry Lerouge. Concernant le sujet du congé parental, il n'y a pas d'harmonisation européenne, puisque sur les 28 États membres, chacun possède une législation différente. "Les pays les plus généreux sont sans surprise au nord de l'Europe", poursuit le journaliste. La Suède propose ainsi 12 semaines de congés rémunérés jusqu'à 80% du salaire, sans différence entre père et mère. En Finlande, les nouveaux papas ont droit à 9 semaines de paternité, rémunérées jusqu'à 90% de salaire.

La Commission européenne a proposé deux semaines minimum

À l'opposé, l'Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie ou l'Italie, qui proposent zéro jour de congé rémunéré. La Commission européenne a tenté d'harmoniser en proposant un texte avec deux semaines de congés rémunérés minimum avec un plancher d'indemnités. "Mais même dans ce domaine, c'est difficile de trouver une majorité : des députés me disaient que ça a coincé", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le partage des tâches familiales, favorisé par de longs congés paternité comme en Suède, est un des moteurs de l\'égalité homme-femme.
Le partage des tâches familiales, favorisé par de longs congés paternité comme en Suède, est un des moteurs de l'égalité homme-femme. (CHRISTOPHER ROBBINS / GETTY IMAGES)